NOUVELLES

Un commandant rebelle syrien affirme abandonner l'insurrection

26/09/2012 02:52 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

Un commandant rebelle syrien accompagné d'un groupe de combattants a annoncé mercredi, lors d'une conférence de l'opposition tolérée par le régime, son abandon de l'insurrection et son retour au sein de l'armée régulière.

"Nous avons décidé de regagner les rangs de l'armée et de coopérer avec le ministère de la Réconciliation nationale" créé après le début il y a 18 mois du conflit, a déclaré le lieutenant-colonel Khaled Abdel Rahman al-Zamel, devant une réunion de groupes de l'opposition à Damas.

Parmi les personnes présentes à cette réunion figuraient des diplomates russes, iraniens et chinois, trois pays alliés du régime Assad confronté à une insurrection qu'il cherche à mater.

"La solution en Syrie ne peut être trouvée à travers le recours aux armes, à la violence, aux explosions ou au meurtre d'innocents", a déclaré le commandant. "Nous sommes tous des Syriens, nous rejetons une révolution qui commence par l'effusion de sang".

Il a été présenté à la réunion comme le commandant de l'Armée syrienne libre (ASL), formée de déserteurs et de civils ayant pris les armes contre le régime, pour la région sud du pays. Une dizaine de combattants se trouvaient derrière lui mais n'ont pas pris la parole.

Les participants à la conférence ont applaudi l'annonce de ce commandant qui a aussi appelé les autres rebelles à abandonner l'insurrection.

Un journaliste de l'AFP sur place a affirmé que l'intervention de M. Zamel avait constitué une surprise.

Ce genre d'annonces d'un retour à l'armée est un fait rare dans le conflit en Syrie, où une contestation populaire pacifique s'est transformée en rébellion armée face à la répression menée par le régime.

Plusieurs militants de l'opposition ont mis en doute l'annonce de l'officier, certains estimant qu'il pouvait faire l'objet de pressions des autorités et d'autres assurant ne jamais avoir entendu parler de lui.

lb-ser/tp/fc

PLUS:afp