NOUVELLES

Syrie: l'UE réclame l'accès aux populations alors que la situation empire

26/09/2012 04:55 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

La commissaire européenne à l'Aide humanitaire Kristalina Georgieva a réclamé mercredi un meilleur accès pour les agences et organisations humanitaires en Syrie, alors que la situation s'aggrave à l'approche de l'hiver.

"Les conditions empirent. Avec l'hiver qui approche de plus en plus de populations courent des risques", a mis en garde Mme Georgieva à l'issue d'une réunion avec des responsables d'ONG et des principaux pays donateurs pour la Syrie.

"Pour faire plus, nous devons avoir un meilleur accès à l'intérieur de la Syrie", a-t-elle martelé. Mais "il s'agit d'une guerre urbaine et il est très difficile de délivrer de l'aide. De plus, les conditions changent vite et un site accessible le matin ne l'est plus le soir", a-t-elle reconnu.

Mme Georgieva a également exhorté les "deux parties de ce conflit" à "respecter les lois de la guerre et les lois internationales", et a pressé la communauté internationale à porter un message "clair et fort".

Elle a par ailleurs appelé les donateurs à augmenter leur aide: "Il y a encore beaucoup à faire", a-t-elle estimé. L'aide d'urgence de l'UE pour la Syrie se monte à quelque 220 millions d'euros, a-t-elle rappelé.

A ses côtés, la chef des affaires humanitaires de l'ONU, Valérie Amos, a rappelé que quelque 2,5 millions de personnes touchées directement ou indirectement par le conflit syrien avaient besoin d'aide.

Environ 1,2 million de personnes sont déplacées à l'intérieur du pays et quelque 300.000 sont réfugiées dans les pays voisins, faisant peser "une énorme pression" sur ces pays.

"Nous aurons besoin de sommes supplémentaires substantielles", a également souligné Mme Amos.

cf/mdm

PLUS:afp