NOUVELLES

L'Iran souhaite renforcer ses relations avec l'Argentine (Ahmadinejad)

26/09/2012 04:24 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré mercredi en marge de l'Assemblée générale de l'ONU qu'il souhaitait renforcer les relations de son pays avec l'Argentine, mises à mal depuis un attentat anti-juif à Buenos Aires qui avait fait 85 morts en 1994.

"Nous éprouvons un énorme respect pour le peuple argentin (...) Nous voudrions élargir nos relations", a dit le président iranien lors d'une conférence de presse à New York.

Mardi, la présidente argentine Cristina Kirchner avait annoncé une prochaine rencontre à l'ONU entre les ministres des Affaires étrangères argentin et iranien pour évoquer l'attentat contre la Mutuelle juive argentine (Amia) commis en 1994 dans la capitale argentine.

La justice argentine soupçonne Téhéran d'être impliqué dans cet attentat ainsi que dans l'explosion, deux ans plus tôt, d'une voiture piégée devant l'ambassade d'Israël à Buenos Aires qui avait fait 29 morts et 200 blessés.

L'Iran a toujours démenti toute implication dans ces attentats.

Le président iranien a évoqué devant la presse, mais sans être explicite, "l'ingérance d'autres" parties pour dégrader les relations entre Téhéran et Buenos Aires.

Par le biais d'un interprète, M. Ahmadinejad a assuré que les Iraniens se "voyaient aux côtés des Argentins", parlant "d'espoirs et de rêves communs entre les deux nations". Faisant allusion aux attentats des années 1990 et à la prochaine rencontre entre les deux ministres des Affaires étrangères, il a dit compter sur l'établissement de la "vérité".

jkb/nr/mdm

PLUS:afp