NOUVELLES

Les dirigeants d'entreprises américaines sont moins nombreux à prévoir embaucher

26/09/2012 02:49 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

WASHINGTON - Un sondage de chefs d'entreprises américaines permet de constater une baisse marquée du nombre de grandes sociétés projetant d'accroître leur main-d'oeuvre.

La Business Roundtable a indiqué mercredi que seulement 29 pour cent de ses membres chefs d'entreprise comptaient augmenter l'embauche au cours des six mois à venir. Il s'agit d'une baisse par rapport au résultat de 36 pour cent enregistré dans le cadre de la précédente enquête du groupe, dont les résultats ont été rendus publics en juin.

Ce pourcentage est également largement inférieur à celui de 52 pour cent des chefs de la direction qui affirmaient au début de 2011 avoir l'intention d'accroître l'embauche, résultat qui demeure le plus élevé depuis que ce sondage a été mené pour la première fois, en 2002.

Jim McNerney, président de la Roundtable et chef de la direction de Boeing, a indiqué que les dirigeants craignaient l'impact des compressions budgétaires et des hausses d'impôts qui pourraient entrer en vigueur au début de l'année prochaine. Les chefs de la direction sont également préoccupés par le ralentissement de l'économie en Europe et en Chine.

Par ailleurs, seulement 30 pour cent des chefs d'entreprises américaines s'attendent à augmenter leurs investissements dans des biens de première importance tels que machinerie, ordinateurs et autre équipement, contre 43 pour cent il y a trois mois. Les compagnies font habituellement l'achat de biens de la sorte lorsqu'elles connaissent une expansion.

PLUS:pc