NOUVELLES

Les consommateurs canadiens sont plus confiants, dit le Conference Board

26/09/2012 11:00 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

OTTAWA - La confiance des consommateurs canadiens a pris du mieux en septembre après avoir été mise à mal en août, a indiqué mercredi le Conference Board du Canada.

Le groupe de recherche a révélé que son indice de confiance des consommateurs avait augmenté de 6,7 points en septembre pour atteindre 82,2 points.

Même si l'indice demeure inférieur à son seuil d'il y a 10 ans, moment où son niveau de référence a été établi à 100 points, la confiance des consommateurs canadiens se trouve à son niveau le plus élevé depuis juillet 2011, a précisé le Conference Board.

L'enquête, réalisée au début du mois, a été réalisée par l'entremise d'entretiens téléphoniques avec plus de 2000 Canadiens.

Questionnés sur l'état actuel de leurs finances, 18,4 pour cent des répondants ont estimé que leur situation s'était améliorée au cours des six derniers mois — une hausse de deux points de pourcentage par rapport à l'enquête du mois d'août.

En comparaison, 17,6 pour cent des personnes interrogées ont fait état d'une détérioration de leur situation financière depuis six mois, un recul de 3,7 points de pourcentage.

«C'est seulement la deuxième fois dans les deux dernières années que les réponses positives ont surpassé les réponses négatives pour cette question», a expliqué le Conference Board.

Au sujet de leur situation financière future, 25,2 pour cent des répondants ont dit s'attendre à une amélioration dans les six prochains mois — une hausse de 1,2 point de pourcentage.

Seulement 15,6 pour cent des personnes interrogées s'attendent à ce que leur situation financière se détériore, un recul de 1,7 point par rapport au mois d'août.

«La balance des opinions reste fermement positive sur cette question (comme c'est le cas depuis plus de 10 ans). La balance dans ce dernier sondage se situe légèrement au-dessus de la moyenne des deux dernières années», a précisé le groupe de recherche.

L'amélioration du niveau de confiance des consommateurs canadiens fait suite au dévoilement mardi d'un rapport de Statistique Canada faisant état d'une plus forte hausse que prévu des ventes au détail en juillet. Cette croissance est principalement attribuable aux meilleures ventes de véhicules automobiles.

D'après le rapport du Conference Board, les Canadiens restent peu enclin à faire un achat d'importance, mais les perspectives s'améliorent là aussi.

Quelque 42,9 pour cent des répondants ont estimé que le moment était bon pour effectuer un achat d'importance, une hausse de 1,7 point de pourcentage par rapport au mois dernier.

Le pessimisme quant aux perspectives d'embauche reste aussi élevé, a poursuivi le groupe.

Ceux qui s'attendent à voir plus d'emplois dans leurs communautés dans les six prochains mois représentent toujours 15,4 pour cent des répondants, comme précédemment, tandis que 21,5 pour cent des personnes interrogées croient que le nombre d'emplois va reculer, soit 2,5 point de pourcentage de moins que le mois dernier.

PLUS:pc