NOUVELLES
26/09/2012 01:26 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

La NFL et le syndicat des arbitres discutent ferme afin de dénouer l'impasse

Sous l'oeil attentif du commissaire Roger Goodell, la NFL et le syndicat des arbitres ont négocié mercredi dans l'espoir d'en arriver à une entente qui mettrait un terme au lock-out qui persiste depuis trois mois et qui a généré sa part de frustration et de colère envers les arbitres de remplacement — et menacé le reste de la saison.

Deux jours après qu'une décision controversée eut coûté un match aux Packers de Green Bay, la NFL et le syndicat des arbitres seraient sur le point de mettre fin au lock-out qui affecte le début de la saison.

Selon plusieurs sources, la NFL et le syndicat sont proches d'une entente qui feraient en sorte que les arbitres pourraient être de retour au travail aussitôt qu'en fin de semaine.

Le réseau ESPN a rapporté mercredi qu'une «entente de principe est sur la table», et le quotidien New York Times a indiqué que les deux parties étaient en voie de dénouer l'impasse.

La NFL a refusé de confirmer si une entente de principe était imminente.

Le syndicat souhaite obtenir des augmentations salariales, des bénéfices pour les retraités et certains aménagements pour les arbitres surnuméraires. La NFL a proposé de meilleures conditions à la retraite.

«À moins que quelqu'un ne me dise le contraire, ça n'a pas véritablement changé», a dit l'entraîneur-chef des Cardinals de l'Arizona Ken Whisenhunt.

Les deux parties se sont rencontrées mercredi matin aux quartiers généraux de la NFL à New York, et les pourparlers se poursuivaient toujours à 23h. Elles avaient recommencé à se parler, mardi — et Goodell était présent, comme ce fut le cas lors des quatre dernières rondes de négociations organisées la semaine dernière.

«Nous voulons retourner au travail, mais ça doit être dans de bonnes conditions pour nos 121 membres, a commenté l'arbitre de la NFL Boris Cheek. Nous devons être patients et attendre que tout tombe en place.»

Cheek a déclaré que les arbitres de remplacement sont dans une position difficile — bien qu'il ait fait remarquer que la décision en fin de match à Seattle, à ses yeux du moins, aurait dû être facile à prendre.

«C'est comme s'attendre à ce qu'un étudiant du secondaire garde le rythme imposé par Ray Lewis, a imagé le botteur des Vikings du Minnesota Chris Kluwe. Ce n'est pas juste de s'attendre à ça. Je crois que nous avons tous vu qu'ils travaillaient fort et qu'ils faisaient de leur mieux, et ils ont été mis dans une position où ils ne pouvaient tout simplement pas connaître du succès.»

Même si l'entente est désormais à la portée des parties, on ignore toujours l'impact qu'elle aura sur les matchs du week-end. La quatrième semaine d'activités dans la NFL se mettra en branle jeudi soir avec un affrontement entre les Browns de Cleveland et les Ravens de Baltimore.

PLUS:pc