NOUVELLES

David Cameron ironise sur le manque de ponctualité à l'ONU

26/09/2012 12:06 EDT | Actualisé 26/11/2012 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Le premier ministre britannique, David Cameron, a ironisé mercredi sur le peu de ponctualité des interventions des dirigeants à la tribune de l'Assemblée générale des Nations unies.

«On ne sait jamais quand on va faire son discours», a-t-il plaisanté, en s'adressant au président égyptien Mohammed Morsi.

M. Cameron a promis aux nouveaux dirigeants d'Égypte et de Libye que la Grande-Bretagne lèverait le gel des avoirs et propriétés des régimes autoritaires renversés dans ces pays l'an dernier.

Il a notamment déclaré à M. Morsi qu'il tenterait de débloquer quelque 160 millions de dollars d'avoirs liés à Hosni Moubarak, le président égyptien contraint à la démission par la rue en février 2011, après 29 ans de règne sans partage.

Il a ajouté que le général David Richards, chef d'état-major des armées britanniques, se rendrait au Caire pour discuter de la possibilité de former l'armée égyptienne.

PLUS:pc