NOUVELLES

Vote pour une fusion des Caisses populaires de Hull et d'Aylmer

25/09/2012 04:28 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Les 60 000 sociétaires des Caisses populaires Desjardins des secteurs de Hull et d'Aylmer se prononcent, mardi soir, sur une possible fusion, lors d'une assemblée générale extraordinaire. Cette proposition survient quelques années après la fusion des trois Caisses populaires de Hull.

Le directeur général de la Caisse populaire d'Aylmer, Stéphane Miljours, estime qu'un tel projet aiderait à mieux desservir le secteur qui connaît une croissance démographique soutenue.

Dix-sept projets domiciliaires sont en cours sur ce territoire. « Comme institution financière seule, la Caisse d'Aylmer, on manque de capitaux pour être capables de supporter cette croissance-là », explique-t-il.

Par ailleurs, M. Miljours soutient que les clients de Hull et d'Aylmer ne verraient aucune différence dans les services si la fusion va de l'avant. Selon lui, un tel projet permettrait d'assurer une stabilité financière à long terme. « On vient assurer aussi une pérennité au niveau du versement de la ristourne », ajoute-t-il.

S'il y a fusion, six des quinze membres du conseil d'administration proviendraient d'Aylmer, ce qui permettrait de conserver une prise de décision locale. La Caisse continuerait également de financer des projets et des organismes dans le secteur.

Parmi les sociétaires rencontrés par Radio-Canada, certains voient le projet de fusion d'un bon oeil, estimant qu'il s'agit d'un processus normal et que les transactions se réalisent de plus en plus dans Internet.

D'autres toutefois craignent que les services soient coupés. « Moi, j'apprécie beaucoup les services un à un, quand on peut aller au comptoir, parler à quelqu'un. Pas simplement aller au guichet », estime une membre.

Si les membres appuient le projet, la fusion entre les deux Caisses populaires se concrétiserait le 1er janvier 2013.

PLUS: