NOUVELLES
25/09/2012 01:38 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Trois blogueurs prodémocratie condamnés à la prison au Vietnam

Trois blogueurs vietnamiens ont été reconnus coupables de propagande antigouvernementale et condamnés à des peines de prison allant de 4 à 12 ans, a déclaré lundi l'un de leurs avocats, Ha Huy Son.

Nguyen Van Hai, aussi connu sous le nom de Dieu Cay, a été condamné à 12 ans de prison, Ta Phong Tan à 10 ans et Phan Thanh Hai à 4 ans. Ils étaient jugés par le tribunal du peuple d'Hô Chi Minh-Ville (Saïgon) pour avoir critiqué le gouvernement sur Internet.

Ce procès de membres du « Club des journalistes libres » était considéré comme l'un des procès les plus importants menés par le gouvernement communiste vietnamien contre les militants prodémocratie.

Le président américain Barack Obama a déjà mentionné le nom de Nguyen Van Hai dans un discours appelant à une plus grande liberté de la presse dans le monde. Nguyen Van Hai s'est montré critique à l'égard de la façon dont le gouvernement vietnamien a géré les tensions avec la Chine à propos d'îles disputées en mer de Chine méridionale.

À la fin du mois de juillet, la mère de Ta Phong Tan s'était immolée par le feu devant des bureaux du gouvernement pour protester contre le traitement infligé à sa fille. Celle-ci, une ancienne policière, critiquait les abus de pouvoir de la police dans un blogue intitulé « Justice et vérité ».

Dans un communiqué, les États-Unis ont condamné la peine imposée à Nguyen Van Hai, la jugeant « en contradiction » avec les engagements internationaux du Vietnam en faveur des droits de la personne.

Phil Robertson, de l'organisation Human Rights Watch, a estimé que « ces lourdes peines contre des blogueurs sont absolument scandaleuses et montrent la profondeur de l'intolérance du gouvernement vietnamien vis-à-vis des points de vue opposés au sien ».


PLUS: