NOUVELLES

Syrie: un groupe islamiste al-Nosra, revendique l'attaque contre une caserne

25/09/2012 02:00 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Un groupuscule islamiste, le Front al-Nosra, a revendiqué une offensive meurtrière début septembre contre une importante caserne militaire d'Alep, deuxième ville de Syrie, a rapporté SITE, le centre américain de surveillance des sites islamistes.

"Les soldats du Front al-Nosra ont pris d'assaut la caserne de Hanano de trois côtés. L'affrontement a duré près de 48 heures, et la victoire était du côté des croyants", écrit le groupe dans un communiqué en date du 21 septembre.

Le Front al-Nosra, basé en Syrie selon SITE, revendique au total 38 attaques contre les forces du régime du président Bachar al-Assad, dont deux attentats contre un hôpital et une école de la ville d'Alep, théâtre d'une bataille cruciale depuis deux mois entre rebelles et forces loyalistes.

"L'ennemi a admis la mort de 27 soldats" dans l'attentat contre l'hôpital al-Haya qui lui sert de "base arrière" pour ses troupes, affirme le Front al-Nosra dans un communiqué, daté également du 21 septembre.

Des rebelles de l'Armée syrienne libre avaient annoncé avoir pris le 07 septembre une partie de la caserne d'Hanano, dont ils avaient été chassés quelques jours plus tard à l'issue de violents combats avec l'armée. 20 soldats de cette caserne avaient été sommairement exécutés.

Cette caserne perchée sur une colline, non loin de la citadelle dominant la ville et contrôlée par les forces de Damas, abritait un important arsenal.

En 18 mois d'une révolte contre le président Bachar al-Assad transformée, face à la répression, en guerre civile, 29.000 personnes ont péri dont 20.755 civils, selon un dernier bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

bur/tm/cnp

PLUS:afp