TORONTO - Les Canadiens se considèrent majoritairement heureux.

Le Centre d'étude des niveaux de vie affirme dans un rapport que plus que 90 pour cent des Canadiens interrogés sont satisfaits ou très satisfaits de leur vie.

L'organisme d'Ottawa a mesuré le bonheur des Canadiens à partir de données recueillies par Statistique Canada dans le cadre de son enquête sur la santé communautaire, entre 2003 et 2011.

Alors que 91 pour cent des Canadiens se montraient satisfaits de leur vie en 2003, la proportion s'établissait à 92 pour cent l'an dernier. Ce résultat plaçait le Canada parmi les pays comptant les citoyens les plus heureux du monde.

Le centre souligne qu'un sondage mondial Gallup réalisé en février 2012 classait le Canada au deuxième rang derrière le Danemark.

Selon le directeur exécutif du centre, Andrew Sharpe, les résultats dressent un portrait du niveau de vie dont profitent de nombreux Canadiens.

«Nous disposons de revenus élevés. Nous avons mieux traversé la crise économique que d'autres pays du monde», a déclaré M. Sharpe lors d'une entrevue téléphonique.

«Nous avons un bon système de santé. Nous nous en plaignons, mais, au moins, tous les Canadiens sont assurés. En tant que pays, nous disposons de nombreux avantages.»

Au Canada, les niveaux de satisfaction diffèrent cependant selon la région.

Au cours de la période de huit ans étudiée, les résidants du Québec, de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador étaient les plus susceptibles d'être satisfaits de leur vie. Les scores de satisfaction les plus faibles étaient constatés en Colombie-Britannique, en Ontario et au Nunavut.

L'écart entre les jeunes Canadiens et les aînés s'est par ailleurs élargi au cours des dernières années.

Plus de jeunes Canadiens expriment leur satisfaction tandis que les personnes âgées du pays expriment davantage de réserves au sujet de leur sort dans la vie. L'écart aurait d'ailleurs augmenté entre les deux groupes d'âge, précise M. Sharpe.

Environ 94 pour cent des Canadiens âgés de 12 à 19 ans ont dit être heureux en 2003, comparativement à 92 pour cent des personnes âgées de plus de 65 ans.

En 2011, ce taux avait chuté à 89 pour cent pour les personnes âgées, tandis qu'il avait plutôt bondi pour atteindre 97 pour cent chez les jeunes.

M. Sharpe a attribué une partie du changement des résultats aux troubles économiques qui ont nui au marché de l'emploi et réduit les sommes épargnées par les personnes s'approchant de la retraite, épargnant majoritairement les jeunes.

Même si les résultats sont élevés, il ne faut pas accepter ces données de façon complaisante, a déclaré M. Sharpe. «Je ne veux pas être complaisant, lancer "Oh, ne sommes-nous pas extraordinaires"», a-t-il dit.

«Nous pouvons faire mieux.»

Sondage rapide

Êtes-vous heureux, selon vous?

VOTER