NOUVELLES
25/09/2012 11:19 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Russie - Zenit: Poutine s'invite avec prudence dans la polémique Hulk

Le président russe Vladimir Poutine s'est immiscé mardi avec prudence dans la fronde suscitée au sein des joueurs du Zénit par l'arrivée de l'attaquant brésilien Hulk, recruté et payé à prix d'or dans sa ville natale de Saint-Petersbourg.

"J'aimerais souligner que c'est la compagnie (le sponsor Gazprom, ndlr) et non le gouvernement qui achète les joueurs" du Zenit, a déclaré Poutine à la télévision, ajoutant que les "fans veulent aussi voire des stars mondiales - et pas celles qui sont sur le déclin, mais celles qui sont à leur apogée, qui sont en pleine ascension."

"Et celà a des points positifs - et nous parlons de choses qui passionnent des millions de fans", a conclu le président russe.

La venue à prix d'or de l'attaquant brésilien au Zenit Saint-Pétersbourg a déclenché une fronde au sein du club champion de Russie de football en titre, en raison de son salaire très supérieur aux autres stars russes qui ont menacé de ne plus s'entraîner, selon la presse russe.

Le milieu star du Zenit Saint-Pétersbourg Igor Denisov a d'ailleurs été relégué en équipe réserve pour avoir critiqué le montant du contrat de la recrue brésilienne dans le journal russe Sport-Express.

Le 3 septembre le club du géant gazier Gazprom avait annoncé s'être offert Hulk du FC Porto et le milieu belge du Benfica Lisbonne Axel Witsel pour un montant total qui pourrait approcher les 100 millions d'euros, les salaires des nouveaux venus atteignant respectivement 6,5 millions et 3 millions d'euros par an, selon des médias russes.

zak/sjw/gd/eb

PLUS:afp