NOUVELLES

Respect de la vie privée: le Canada critique de grands sites internet

25/09/2012 01:32 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Environ un quart des sites internet les plus populaires au Canada divulguent des renseignements personnels sur leurs usagers sans leur consentement, voire à leur insu, a dénoncé mardi la Commissaire canadienne à la vie privée, Jennifer Stoddart.

Cette constatation fait suite à une enquête menée cet été auprès de 25 sites "parmi les plus populaires" au Canada, a indiqué le commissariat, qui est chargé de protéger le droit à la vie privée au Canada.

Des informations personnelles --comme les noms, adresses électroniques et codes postaux des utilisateurs-- sont souvent transmises à des sites tiers comme ceux d'agences de publicité, selon Mme Stoddart.

"Tous sont des sites Web sophistiqués qui sont exploités par de grandes sociétés dont les revenus annuels combinés s'élèvent à des milliards de dollars", a-t-elle précisé, tout en refusant de dévoiler leur nom à ce stade.

Six des sites soulevaient "des préoccupations importantes" par rapport à la protection de la vie privée, a-t-elle souligné.

Elle affirme avoir écrit à 11 groupes pour leur demander de fournir des informations concernant leur fonctionnement et, le cas échéant, d'expliquer comme elles comptent rectifier le tir pour assurer le respect de la loi fédérale protégeant les renseignements personnels.

"Des sites Web divulguaient des renseignements personnels à des tierces parties apparemment sans que les personnes concernées en soient conscientes ou qu'elles y aient consenti, et peut-être en violation de la loi fédérale de protection des renseignements personnels", a-t-elle déclaré.

"Par exemple, la recherche a démontré que lorsque les gens s'inscrivaient pour recevoir des promotions d'un site marchand, leur adresse électronique, leur mot de passe et la ville où ils habitaient étaient transmis à un certain nombre de sociétés d'analyse Web et de marketing", a-t-elle ajouté.

Ces dernières années, Mme Stoddart a souvent critiqué le réseau social Facebook au sujet de la protection des renseignements personnels de ses usagers.

jl/sab/mdm

PLUS:afp