NOUVELLES

Plusieurs lacunes expliqueraient l'éclosion d'E.coli à l'abattoir de XL Foods

25/09/2012 03:57 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

OTTAWA - L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) soutient que «la combinaison de plusieurs lacunes» pourrait avoir joué un rôle dans l'apparition de la bactérie E. coli à l'abattoir de l'entreprise XL Foods qui a mené au rappel de plus de 250 produits de viande bovine.

L'Agence dit avoir complété un examen approfondi des politiques et des procédures liées à la salubrité des aliments chez XL Foods, établie à Edmonton.

Un facteur unique ne peut être montré du doigt pour expliquer l'origine de la contamination, soutient l'Agence. Elle fait valoir que la combinaison de plusieurs manquements — qui, pris de manière isolée, ne sont pas inquiétants — pourrait avoir joué un rôle.

L'Agence stipule que bien que la bactérie E. coli est souvent présente dans les abattoirs et que les établissements sont responsables de détecter des taux plus élevés que la normale, ces analyses n'ont pas toujours été effectuées uniformément chez XL Foods.

L'Agence rapporte également que la compagnie n'a pu démontrer qu'elle examinait régulièrement et qu'elle effectuait les mises à jour nécessaires à son plan de contrôle.

Depuis la contamination, XL Foods a élaboré un plan d'intervention qui sera surveillé.

D'après l'Agence, aucun problème de santé chez des consommateurs n'a été recensé en lien avec les produits de boeuf contaminé.

Le rappel touche des produits bovins vendus par Sobeys, Foodland, IGA et Douglas Meats dans les Prairies, en Ontario et dans les Maritimes.

Au Québec, certaines épiceries Métro, Super C et Costco pourraient avoir eu dans leurs étalages de la viande contaminée. Celle-ci aurait été vendue entre le 24 août et le 16 septembre.

En cas de doute, l'Agence conseille aux consommateurs de vérifier avec leur épicerie si la viande achetée est visée par le rappel ou de simplement la jeter de manière préventive.

Une liste complète des épiceries et des produits inclus dans le rappel est disponible sur le site de l'Agence (www.inspection.gc.ca).

L'Agence dit continuer à identifier des produits qui sont visés par le rappel et s'assure que ces produits sont bel et bien retirés des comptoirs.

Par ailleurs, depuis le 13 septembre, l'usine de XL Foods en Alberta concernée n'est plus autorisée à exporter du boeuf vers les États-Unis, a-t-on appris mardi.

Le département américain de l'Agriculture a également procédé au rappel des produits provenant de l'abattoir albertain dans six chaînes d'alimentation établies dans huit États.

PLUS:pc