NOUVELLES

Londres promet 1 million de livres contre le viol dans les conflits

25/09/2012 08:03 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Le Royaume-Uni a promis 1 million de livres (1,6 million de dollars) mardi pour tenter de lutter contre les viols utilisés comme arme de guerre dans les conflits, où des milliers de femmes et de jeunes filles sont agressées sexuellement chaque jour.

"Nous sommes déterminés à attirer l'attention de la communauté internationale sur ce problème", a déclaré à la presse le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague, peu après une réunion sur le sujet en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

Une équipe de psychologues britanniques est prête à être déployée dans les zones où le besoin se fait sentir, a ajouté M. Hague. Celui-ci a aussi précisé que cette question serait un des thèmes forts abordés durant la présidence britannique du G8 l'an prochain.

"Il est maintenant temps de s'occuper réellement de ce problème", a encore insisté M. Hague.

Le but est d'envoyer "un message clair" à ceux qui utilisent le viol comme une arme: "Vous ne pourrez pas vous cacher, peu importe où vous irez, nous vous retrouverons", a de son côté lancé la représentante spéciale des Nations unies chargée des violences sexuelles en période de conflit, Zainab Bangura.

Le viol comme arme de guerre a été notamment utilisé à grande échelle dans des guerres civiles, comme en République démocratique du Congo.

"Des milliers de femmes sont violées chaque jour", a souligné Michelle Bachelet, ancienne présidente du Chili, aujourd'hui Directrice exécutive d'ONU-Femmes.

"Les femmes doivent avoir accès à la justice. Nous avons besoin d'une stratégie à long terme pour nous assurer que leurs voix seront entendues et pour leur donner la possibilité d'obtenir réparation afin qu'elles puissent reconstruire leur vie", a-t-elle renchéri.

jkb/bdx/sam

PLUS:afp