NOUVELLES

Libération d'un pèlerin libanais enlevé en Syrie (agence)

25/09/2012 02:27 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Un Libanais qui avait été enlevé en mai en Syrie avec un groupe de pèlerins chiites a été libéré mardi, portant à neuf le nombre d'otages libanais toujours retenus dans le pays voisin, a rapporté l'agence officielle libanaise NNA.

"L'otage libanais Awad Ibrahim a été libéré (...) il est arrivé sur le territoire turc", a rapporté NNA.

Dans un communiqué, le président libanais s'est réjoui de cette libération et a exprimé l'"espoir que les otages qui étaient détenus avec lui seront bientôt libérés" eux aussi.

M. Ibrahim a été relâché un mois après la libération d'un autre membre de ce groupe, Hussein Ali Omar.

Un groupe de pèlerins chiites libanais avait été enlevé le 22 mai dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, alors qu'il rentrait d'un pèlerinage en Iran.

Leur enlèvement avait été revendiqué par un groupe dirigé par un homme se faisant appeler Abou Ibrahim et qui disait être affilié à l'Armée syrienne libre (ASL), force d'opposition armée composée de déserteurs et de civils ayant pris les armes contre le régime syrien. Mais cette dernière avait démenti toute implication dans le rapt.

Peu après l'enlèvement, les ravisseurs avaient relâché les femmes et les personnes âgées mais avaient gardé onze hommes avec eux.

La situation de chaos qui prévaut en Syrie, théâtre d'une révolte qui s'est transformée en guerre civile, favorise les enlèvements de civils, dont les motivations sont politiques mais surtout financières, selon des militants et des proches d'otages.

"Abou Ibrahim n'est pas un combattant rebelle, c'est un criminel qui se sert de la révolte pour gagner de l'argent", a déclaré à l'AFP via Skype un habitant de la province d'Alep qui s'est identifié comme Abou Mohammed.

rd-ser/vl/cnp

PLUS:afp