NOUVELLES

Élection présidentielle au Venezuela: Hugo Chavez en avance de 10 points

25/09/2012 07:03 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

CARACAS, Venezuela - Le président du Venezuela, Hugo Chavez, dispose d'une avance de dix points de pourcentage sur son rival à l'approche de l'élection présidentielle du 7 octobre, mais le sondage diffusé mardi montre que le candidat de l'opposition, Henrique Capriles, rattrape son retard.

Le sondage de Datanalisis, l'une des firmes de sondages les plus respectées du Venezuela, indique qu'environ 49 pour cent des Vénézuéliens ont l'intention de voter pour Hugo Chavez, contre 39 pour cent qui veulent voter pour Henrique Capriles.

Environ 11 pour cent des participants au sondage n'ont pas révélé leur préférence, a expliqué Luis Vicente Leon, l'un des directeurs de Datanalisis.

En juin, un sondage semblable mené par la même firme donnait 46 pour cent des voix au président sortant, contre 31 pour cent à son opposant.

M. Leon a précisé qu'il s'agissait du dernier sondage publié par Datanalisis avant l'élection. Les intentions de vote pourraient déjà avoir changé puisque le sondage a été réalisé il y a plusieurs semaines.

Les sondeurs ont interrogé 1600 personnes du 25 août au 5 septembre. Le sondage, qui comporte une marge d'erreur de deux points de pourcentage, a été commandé par un groupe d'environ 100 clients, qui comprennent autant des entreprises que des organismes gouvernementaux.

Selon M. Leon, la campagne énergique menée par Henrique Capriles dans environ 260 villes à travers le pays a eu un impact sur les intentions de vote.

Hugo Chavez, quant à lui, s'est concentré sur un nombre réduit de rassemblements de campagne. Le président sortant est moins actif sur la scène publique après plus d'un an de traitements contre le cancer.

Même si Hugo Chavez affirme qu'il est complètement débarrassé de la maladie, sa campagne a été clairement affectée par ses problèmes de santé, selon M. Leon.

Pour la première fois depuis son arrivée à la tête de l'État, il y a 14 ans, Hugo Chavez fait face à un rival solide. Aucun autre adversaire du président n'a atteint un tel niveau de soutien dans les sondages pré-électoraux, explique M. Leon, tout en rappelant que les intentions de vote pourraient encore changer avant le scrutin.

À l'approche de l'élection, les Vénézuéliens sont bombardés de nombreux sondages aux résultats variés. Certains sondeurs ne se montrent pas très ouverts à discuter de leurs sources de financement ou de leurs tendances politiques.

Certains sondages, dont un mené par la firme GIS XXI, dirigée par l'ancien ministre de la Justice Jesse Chacon, donnent le président Chavez en avance de plus de 20 points. Ces sondages sont régulièrement cités à la télévision publique.

D'autres sondages, dont ceux menés par les firmes Consultores 21 et Varianzas, indiquent qu'Henrique Capriles est au coude-à-coude avec Hugo Chavez, voire en avance.

Ces variations ont poussé certains Vénézuéliens à se questionner sur la fiabilité des sondages.

«La variation entre les sondages est si importante que certains disent que Chavez est en avance de 30 points, alors que d'autres disent qu'il perd par 10 points», souligne Angel Alvarez, professeur de science politique à l'université centrale du Venezuela.

«La plupart des gens ne croient plus aux sondages parce qu'ils voient tant de variations qu'ils se disent que quelqu'un ment, ou alors que tout le monde ment. En plus, il y a beaucoup de scepticisme sur la capacité des sondages à prédire les résultats.»

Datanalisis, considérée comme l'une des principales firmes de sondages au Venezuela, a généralement prédit avec exactitude le résultat des précédentes élections.

«Une partie de la campagne électorale consiste à faire croire aux gens que vous êtes le candidat qui va gagner et à générer un effet positif», analyse Ignacio Avalos, directeur de l'Observatoire électoral vénézuélien, un groupe d'observation du processus électoral.

Malgré les résultats divergents des sondages, a-t-il dit, «j'ai l'impression que les résultats seront serrés et que l'élection se décidera par une marge très mince».

PLUS:pc