NOUVELLES

Le NPD questionne l'absence de Stephen Harper à l'ONU

25/09/2012 06:09 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Le premier ministre Stephen Harper ne se rendra pas à la 67e Assemblée générale des Nations unies à New York, où 167 chefs d'État et de gouvernement se succéderont à la tribune pour exposer leur vision du monde.

Le Canada y sera représenté par le ministre des Affaires étrangères, John Baird.

Le chef de l'opposition officielle à la Chambre des communes, Thomas Mulcair, n'a pas manqué d'interroger le premier ministre sur les raisons de son absence. « Si l'Assemblée générale des Nations unies est assez bonne pour Barack Obama, pourquoi elle ne serait pas assez bonne pour notre premier ministre? », a demandé le chef du Nouveau Parti démocratique.

« Cela n'a jamais été le cas que le premier ministre prenne la parole chaque année à l'Assemblée générale des Nations Unies », a répondu M. Harper.

Le premier ministre canadien s'est dit assuré que M. Baird fera « une bonne job ». « On ne doute pas que ce gouvernement prend des décisions fortes, indépendantes et claires dans la politique étrangère », a-t-il ajouté.

Stephen Harper sera néanmoins à New York cette semaine, où il recevra un prix honorifique de la fondation Appeal of Conscience, qui l'a nommé homme d'État de l'année.

Le passage de M. Harper à New York sera également l'occasion de rencontrer son homologue israélien, Benyamin Nétanyahou.

Peu de visites à l'ONU

La dernière intervention du premier ministre canadien à l'ONU remontre à 2010. Stephen Harper avait pris la parole quelques jours avant la défaite du Canada lors d'un vote pour l'obtention d'un siège temporaire au Conseil de sécurité.

L'opposition à Ottawa craint d'ailleurs que le Canada soit en train de bouder l'ONU en raison de cette défaite. « C'est clair que pour le premier ministre, l'ONU n'est pas une organisation qu'il aime, il ne donne aucune priorité à l'ONU », a déclaré le chef intérimaire du Parti libéral du Canada (PLC), Bob Rae.

En 2011, M. Harper s'était rendu à New York pendant que se déroulaient les travaux de l'Assemblée générale, sans toutefois y assister. Il avait cependant participé à des rencontres sur la crise libyenne ainsi que sur l'aide aux pays pauvres, et avait aussi rencontré le premier ministre israélien.

Même si Stephen Harper n'est pas un habitué du siège new-yorkais de l'ONU, où il s'est rendu deux fois en sept en à la tête du gouvernement canadien, il n'est pas le seul premier ministre à ne pas assister assidument aux Assemblées générales de l'ONU. Selon le ministère des Affaires étrangères, si Jean Chrétien a pris la parole cinq fois aux Nations unies, il aurait participé à l'ouverture de l'Assemblée générale qu'une seule fois, tout comme Paul Martin.

PLUS: