NOUVELLES

Le Festival du nouveau cinéma propose près de 300 films

25/09/2012 02:13 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Les amateurs du septième art ne manqueront pas de choix au 41e Festival du nouveau cinéma (FNC), alors que 288 films en provenance de 52 pays seront à l'affiche à Montréal pendant les 11 journées que durera l'événement.

Comme l'avaient déjà annoncé les organisateurs, le festival s'ouvrira avec le long métrage «La mise à l’aveugle», du réalisateur québécois Simon Galiero. Il s'agit là d'un film à ne pas manquer, a d'ailleurs souligné mardi le directeur général du FNC, Nicolas Girard Deltruc.

Courts métrages, rétrospectives, films jeunesse: au total, le FNC se décline en 11 sections, ce qui permet aux cinéphiles de se bâtir un menu à la carte en fonction de leurs intérêts.

«C'est un événement qui s'adresse à tous les publics et qui présente un état de la production et de la création cinématographique, télévisuelle, mais qui en plus y adjoint des événements, des soirées musicales, des conférences, des rencontres et des débats», fait valoir M. Girard Deltruc.

Le festivalier qui aime faire des découvertes, par exemple, se tournera vers la Sélection internationale. «Ce sont vraiment des premiers, seconds et troisièmes longs métrages de réalisateurs qui ne sont pas forcément très connus», explique-t-il.

Cela ne signifie pas pour autant que seuls les cinéastes méconnus sont à l'honneur au FNC, loin de là.

La section Présentation spéciale regroupe ainsi 24 productions signées par des maîtres du cinéma comme François Ozon («Dans la maison»), Ken Loach («La Part des anges») ou encore Patrice Leconte («Le Magasin des suicides»).

Quant à la sélection Focus, réservée à la production du cinéma québécois et canadien, elle s'ouvrira avec la présentation «Mars et Avril», du réalisateur Martin Villeneuve, le 11 octobre. Tout comme le long métrage «Alphée des étoiles», signé Hugo Latulippe, qui est présenté hors compétition.

Le volet compétitif comprend, entre autres, la plus récente offrande de l'actrice et réalisatrice canadienne Sarah Polley, «Stories we Tell», et le dernier film du cinéaste québécois Simon Lavoie, «Le Torrent». En tout, dix longs métrages se feront la lutte pour remporter un prix accompagné d'une bourse de 5000 $ en argent et d'un montant de 2500 $ en billets d’avion sur les ailes d'Air France, commanditaire de la section Focus.

Par ailleurs, des hommages seront rendus aux cinéastes Philippe Grandrieux, qui donnera une classe de maître le 13 octobre, ainsi qu'au photographe, réalisateur et peintre William Klein. L'artiste d'origine américaine sera à Montréal le 18 octobre pour une rencontre animée par l'historien du cinéma Robert Daudelin.

Le 41e FNC se déroulera à Montréal du 10 au 21 octobre et se clôturera avec «Camille redouble», signé par la réalisatrice et actrice française Noémie Lvovsky.

PLUS:pc