NOUVELLES

La NFL valide la victoire controversée des Seahawks face aux Packers, lundi soir

25/09/2012 01:46 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - La NFL a admis, mardi, qu'une décision ratée avait coûté le match aux Packers de Green Bay, lundi soir, tout en validant la victoire des Seahawks de Seattle.

Au moment où la mécontentement gagne les entraîneurs, les joueurs et les amateurs — et même les athlètes de d'autres sports — en regard de l'utilisation d'arbitres de remplacement, la ligue a rencontré les arbitres en lock-out dans le but de dénouer l'impasse.

Deux personnes ont confirmé à l'agence Associated Press, sous le couvert de l'anonymat, la reprise des pourparlers.

La colère gronde depuis le début de la saison, mais elle s'est intensifiée à la suite des matchs de la dernière fin de semaine.

Elle a atteint son paroxysme, lundi soir, parce ce que tout le monde craignait s'est produit: une décision très discutable a influencé le résultat d'un match.

Même le président américain Barack Obama a ajouté son grain de sel dans les discussions, mardi, en écrivant sur Twitter: «Tous les amateurs de la NFL souhaitent le règlement au plus tôt du conflit avec les arbitres».

La ligue a indiqué dans un communiqué, mardi, que le touché décisif des Seahawks, obtenu sur le dernier jeu du match, n'avait pas à être annulé.

La NFL reconnaît que le receveur des Seahawks, Golden Tate, aurait dû être puni pour obstruction à l'endroit de rivaux des Packers, avant que le ballon ne lui parvienne. Avec comme résultat que les Packers auraient remporté le match. Mais on ne peut pas avoir recours à la reprise vidéo dans une situation comme celle-là.

Les arbitres de remplacement ont plutôt tranché sur le terrain que Tate a eu la possession simultanée du ballon avec le demi de sûreté des Packers, M.D. Jennings, ce qui compte comme un attrapé.

La NFL a précisé que dans un tel cas, l'arbitre a respecté la procédure en jugeant à la lumière de la reprise qu'il n'existait pas de preuve tangible permettant de renverser la décision prise sur le terrain.

Sur le dernier jeu, Russell Wilson a soulevé le ballon sur une distance de 24 verges dans la zone de but, où s'étaient agglutinés plusieurs joueurs.

Tate et Jennings ont mis tous les deux les mains sur le ballon, mais les Packers estiment que Jennings était clairement en possession du ballon et que, conséquemment, les arbitres auraient dû juger qu'il y avait eu interception.

«Je tenais fermement le ballon sur ma poitrine pendant tout le temps», a soutenu Jennings.

Sur les ondes d'une station de radio, l'entraîneur des Seahawks Pete Carroll ne s'est excusé de rien, en soulignant que la ligue avait tranché.

«Le match est terminé, nous avons gagné.»

«Golden réalise un superbe effort, a-t-il continué. Il se démarque bien et la passe est très belle. Il effectue une belle tentative pour attraper le ballon et il remporte la bataille.

«Ils (les arbitres) étaient tout près pour suivre l'action, et ils ont utilisé la reprise vidéo. Qu'ils aient manqué ou non une pénalité à l'endroit de Golden — ils ont raté la bousculade dans le feu de l'action — mais ça arrive tout le temps.»

PLUS:pc