NOUVELLES

La Grèce se prépare à la grève générale contre les mesures d'austérité

25/09/2012 01:23 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

ATHÈNES, Grèce - Des traversiers au transport aérien en passant par les écoles et les hôpitaux, tous les secteurs devraient être touchés par la grève générale organisée mercredi en Grèce pour protester contre les nouvelles mesures d'austérité que prépare le gouvernement.

C'est la première grève générale à laquelle est confronté le gouvernement de coalition tripartite d'Antonis Samaras, formé en juin après deux élections législatives sans vainqueur net. De précédents mouvements de grève ont été marqués par des violences, avec des affrontements entre manifestants et policiers antiémeute.

Les syndicats ont appelé à la grève générale mercredi pour dénoncer les nouvelles mesures d'austérité discutées par le gouvernement grec et ses créanciers internationaux (Union européenne, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international). Les nouvelles coupes budgétaires exigées en échange de la poursuite de l'aide internationale devraient inclure de nouvelles baisses des salaires et des retraites. Un repoussement de l'âge de départ à la retraite de 65 à 67 ans pourrait aussi être décidé.

Mercredi, les contrôleurs aériens doivent cesser le travail pendant trois heures, tandis que les traversiers resteront à quai toute la journée. Les employés des hôpitaux, des écoles, des services des impôts et des douanes sont appelés à faire la grève et beaucoup de magasins devraient rester fermés.

Les perturbations devraient aussi toucher les liaisons ferroviaires et les trains de banlieue à Athènes, même si les autobus et le métro doivent fonctionner une bonne partie de la journée dans la capitale. Les employés des banques, les employés municipaux et ingénieurs civils doivent aussi cesser le travail, tandis que les journalistes ont prévu un débrayage de quatre heures.

Deux manifestations séparées sont par ailleurs prévues mercredi matin dans le centre d'Athènes.

PLUS:pc