VIDEO

Commissaire: des violations de la vie privée sur des sites populaires au Canada

25/09/2012 01:44 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST
Shutterstock
girl surprised by website....

OTTAWA - Des sites Internet parmi les plus consultés au Canada divulgueraient des renseignements personnels de leurs utilisateurs de manière inappropriée à d'autres sites comme ceux d'agences de publicité, a laissé entendre mardi la Commissaire à la protection de la vie privée du Canada.

Ces renseignements personnels incluent les noms, adresses électroniques et codes postaux des utilisateurs. Ces fuites d'informations se font apparemment sans le consentement de la personne et possiblement en violation de la loi canadienne sur la protection de la vie privée, a déclaré la commissaire Jennifer Stoddart.

L'enquête menée par le Commissariat à la protection de la vie privée a révélé des manquements importants sur le quart des sites de voyage, d'achats et de médias examinés.

À titre d'exemple, lorsque des personnes s'inscrivaient pour recevoir des promotions par Internet sur un site commercial, leur adresse électronique, leur mot de passe et la ville où elles habitaient étaient transmis à des sociétés d'analyse web et de marketing qui mesurent l'achalandage des sites.

Un autre site «bien connu», où les utilisateurs doivent s'inscrire pour gérer le contenu et afficher des commentaires, transmettait le nom d'utilisateur, l'adresse électronique et le code postal à un service marketing, un réseau de publicité et un fournisseur de nouvelles.

Les chercheurs du Commissariat ont examiné 25 sites Internet parmi les plus populaires au Canada. De ce nombre, ils ont recensé d'importantes lacunes dans la protection des informations confidentielles sur six sites, alors que les pratiques de cinq autres soulevaient également certaines questions.

La commissaire Stoddart a refusé d'indiquer quels sites étaient fautifs. Elle a indiqué avoir écrit à 11 sociétés pour leur demander de justifier leurs pratiques et d'expliquer comment leurs manquements observés pourraient être corrigés.

«La recherche que nous avons menée sert à tirer la sonnette d'alarme pour tous les services en ligne afin de s'assurer qu'ils se conforment à la loi canadienne et respectent le droit à la vie privée des personnes qui utilisent leurs sites», a déclaré la commissaire Stoddart.

«II est tout à fait possible pour ces sociétés d'offrir des services sur Internet sans transmettre les renseignements personnels des gens — la majorité des sites Web que nous avons examinés ne le faisaient pas», a-t-elle ajouté.

Aux Communes, la porte-parole du Nouveau Parti démocratique pour les enjeux numériques, Charmaine Borg, a demandé au gouvernement de «poser des actions concrètes pour régler ces problèmes importants de violation de la vie privée».

Mike Lake, le secrétaire parlementaire du ministre de l'Industrie, a répondu que le gouvernement continuera à travailler pour accroître la protection des consommateurs et des entreprises face aux violations possibles de leurs informations personnelles.