NOUVELLES
25/09/2012 06:40 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Iles Senkaku: rencontre officielle entre la Chine et le Japon

BEIJING, China - PEKIN (Sipa) — Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Zhijun et son homologue japonais Chikao Kawai se sont rencontrés mardi au ministère chinois des Affaires étrangères pour évoquer le sort des îles Senkaku, appelées Diaoyu par les Chinois, situées en mer de Chine orientale.

Les deux parties ont échangé leurs points de vue "de façon franche et approfondie", a déclaré le porte-parole du ministère, Hong Lei, après cette rencontre, ajoutant que les deux pays comptaient poursuivre les discussions autour de ces îles administrées par le Japon mais revendiquées par la Chine et Taïwan. Hong Lei a néanmoins rappelé que "la Chine ne tolérera jamais les actes unilatéraux du Japon qui violent la souveraineté territoriale chinoise".

"Les deux parties espèrent voir l'escalade des tensions cesser car la confrontation ne fait du bien à personne, mais jusqu'à présent nous n'avons vu aucune place pour le compromis", a déclaré mardi Liang Yunxiang, un spécialiste du Japon de l'université de Pékin.

Si les autorités des deux pays ont semblé vouloir jouer l'apaisement, la tension restait élevée autour des îles mardi. Les bateaux des garde-côtes japonais ont actionné leurs canons à eau pour repousser une quarantaine de bateaux de pêche accompagnés de 12 patrouilleurs taïwanais.

Cette flotte avait pénétré dans les eaux territoriales des îles mardi matin et ignoré les mises en garde japonaises, selon les garde-côtes. Taïwan revendique également l'archipel, dont le Japon a annoncé au début du mois le rachat. Cette nationalisation a suscité des manifestations violentes contre le Japon en Chine, et dégradé les relations entre les deux pays.

Environ dix navires chinois stationnent près de la limite des eaux territoriales japonaises au large des îles, mais la taille de la flotte se réduisait ces derniers jours, ont déclaré les garde-côtes japonais.

cf/AP-v0190/st

PLUS:pc