NOUVELLES

Hollande plaide pour une taxe sur les transactions financières à l'échelle mondiale

25/09/2012 03:28 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

NEW YORK, N.Y. - NEW YORK (Sipa) — François Hollande a plaidé mardi pour une taxe sur les transactions financières "à l'échelle du monde", lors de son discours devant l'Assemblée générale des Nations unies.

"Faisons en sorte qu'une taxe à l'échelle du monde puisse être mise en place sur ces transactions financières, et que son produit puisse être affecté au développement et à la lutte contre les pandémies", a souhaité le chef de l'Etat.

"La France s'est dotée de cette taxe", et a pris l'engagement "de reverser une partie de cette taxe, au moins 10%, pour le développement, et pour la lutte contre les fléaux sanitaires et les pandémies", a-t-il souligné, ajoutant que "plusieurs pays européens ont donné leur accord" pour instaurer ce dispositif.

Lors de la conférence de presse qui a suivi son discours, François Hollande a dit s'inspirer du principe d'UNITAID, l'organisme chargé de centraliser les achats de traitements médicamenteux afin de les proposer aux meilleurs prix possibles aux pays en voie de développement, pour lutter principalement contre le sida, le paludisme, et la tuberculose. Son financement est assuré par une taxe sur les billets d'avion mise en oeuvre par certains pays, dont la France.

pyr/AP-sc

PLUS:pc