NOUVELLES
25/09/2012 12:07 EDT | Actualisé 25/11/2012 05:12 EST

Bobby Jack Fowler est responsable du meurtre de Colleen MacMillen en 1974, selon la GRC

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a annoncé mardi que des preuves d'ADN ont permis de confirmer que l'Américain Bobby Jack Fowler est responsable du meurtre de la jeune Colleen MacMillen en 1974 en Colombie-Britannique.

Les policiers ont envoyé les preuves à convictions reliées au cas de Colleen MacMillen à deux reprises à cinq années d'intervalles pour tenter d'obtenir des résultats grâce à l'ADN qui s'y retrouvait.

Les pièces ont été envoyées au laboratoire judiciaire de la GRC à Vancouver une première fois en 2007.

Le profil d'AND alors établi a été envoyé à la banque nationale de données génétiques, mais aucune correspondance n'a été établie.

En 2012, les enquêteurs du projet E-PANA ont jugé que grâce aux percées des techniques d'analyse de l'ADN, il y avait lieu de faire réexaminer le profil. Un échantillon de meilleure qualité a alors été produit, ce qui a permis de l'envoyer à INTERPOL et de le comparer à sa banque de données d'ADN étrangère.

Le 3 mai dernier, le laboratoire médico-légal du Département d'État de l'Oregon (Oregon Department of State Police Forensic Laboratory) a comparé l'échantillon à sa base de données et a obtenu une correspondance.

Il s'agissait de l'ADN de Bobby Jack Fowler, un citoyen américain.

Un passé criminel violent

Bobby Jack Fowler a passé la majeure partie de sa vie aux États-Unis et avait de nombreux antécédents criminels violents.

Il a été condamné pour tentative de meurtre, agression avec une arme dangereuse, agression sexuelle, incendie criminel, enlèvement et tentative d'agression sexuelle ainsi que pour des infractions relatives à des armes à feu.

Bobby Jack Fowler a été condamné pour la dernière fois à Newport, en Oregon, pour l'agression violente d'une femme en 1995. Il a été condamné à une peine de 10 ans d'emprisonnement. Il est mort de causes naturelles alors qu'il était toujours en prison en mai 2006, à l'âge de 66 ans.

Bobby Jack Fowler n'avait pas de casier judiciaire au Canada.

L'Américain est aussi un suspect dans quatre autres affaires de meurtre non résolues à Lincoln County en Oregon, a affirmé le procureur général du comté dans un communiqué lundi. Les meurtres ont eu lieu dans les années 1980 et 1990.

La GRC explique que Bobby Fowler voyageait beaucoup entre les États américains et le Canada.

Il aurait travaillé en construction et comme couvreur dans le nord de la Colombie-Britannique entre les années 1970 et la fin des années 1990.

Les agents tentent d'établir le calendrier des activités de Bobby Fowler lorsqu'il était dans la province, afin de déterminer si des liens peuvent être établis avec d'autres meurtres.

Ils demandent donc à tous ceux qui auraient travaillé, vécu ou socialisé avec lui, ou qui se souviennent simplement de cet homme de communiquer avec eux.

Les policiers de l'enquête E-PANA, qui se penche sur des disparitions et meurtres non résolus dans l'Intérieur de la Colombie-Britanique, affirment que Bobby Jack Fowler a été éliminé comme suspect dans 8 des 18 cas de meurtre auxquels ils s'intéressent et qui ont eu lieu entre 1969 et 2006.

Les agents examinent certains dossiers de plus près, afin de déterminer s'il est possible d'y lier Bobby Jack Fowler, entre autres les dossiers suivants :

-Gale Ways, 19 ans, vue pour la dernière fois faisant de l'autostop à partir de Clearwater, en Colombie-Britannique, le 16 octobre 1973 et retrouvée assassinée six mois plus tard.

-Pamela Darlington, 19 ans, une résidente de Kamloops, tuée et retrouvée à Pioneer Park le 7 novembre 1973.

La GRC ajoute que ces cas ne sont que deux exemples de dossiers qu'ils examinent, mais qu'ils sont ouverts à la possibilité que Bobby Jack Fowler ait pu commettre d'autres crimes violents contre des femmes qui n'ont peut-être pas été signalés à la police.

PLUS: