NOUVELLES

Wall Street finit en baisse, affectée par les craintes sur la zone euro

24/09/2012 04:37 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

La Bourse de New York a terminé en baisse lundi, dominée par les doutes au sujet de la situation économique dans la zone euro et affectée par le recul de certaines valeurs technologiques: le Dow Jones a perdu 0,15% et le Nasdaq 0,60%.

Selon des chiffres définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a abandonné 20,55 points à 13.558,92 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 19,18 points à 3.160,78 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 a perdu 0,22% (-3,26 points) à 1.456,89 points.

Les cours ont été affectés par "le malaise européen", ont indiqué les analystes de Charles Schwab.

Le recul pour le cinquième mois consécutif de l'indice de confiance des entrepreneurs allemands, associé à "un renouveau des craintes sur le déficit grec et à l'incertitude sur l'éventuel programme d'aide apporté à l'Espagne", ont pesé sur l'état d'esprit des courtiers, ont-ils noté.

"L'absence d'accord sur un calendrier pour une union bancaire dans la région", après une rencontre de la chancelière allemande Angela Merkel avec le président français François Hollande, se répercutait aussi sur les marchés, ont ajouté les analystes de Wells Fargo.

Wall Street pâtissait également de la baisse du titre d'Apple (-1,33% à 690,79 dollars), qui a annoncé la vente de 5 millions de nouveaux iPhone 5 ce week-end. "Les attentes étaient beaucoup plus élevées", a souligné Michael James, de Wedbush Morgan Securities. "Vu le poids du groupe dans l'indice, il emmène presque à lui tout seul le Nasdaq vers le bas".

Les ventes mitigées de l'appareil d'Apple ont par ailleurs "rendu les gens pessimistes sur les ventes de PC et tous les titres liés aux ordinateurs sont en baisse", a relevé M. James.

En cours de séance, le Dow Jones est toutefois passé temporairement dans le vert, porté par un commentaire du numéro un mondial des engins de chantier, l'américain Caterpillar, qui a indiqué prévoir une reprise de la croissance en Chine "d'ici la fin de l'année". Mais l'effet positif de cette remarque n'a pas duré.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 1,718% contre 1,760% vendredi, et celui à 30 ans à 2,905% contre 2,956%.

jum/sl/sam

PLUS:afp