NOUVELLES

USA: la justice examine une loi électorale controversée de Caroline du Sud

24/09/2012 08:10 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Un tribunal fédéral de Washington a examiné lundi une loi électorale de Caroline-du-Sud, invalidée par l'administration Obama qui la juge discriminatoire car elle impose à tout électeur de cet Etat républicain de présenter une pièce d'identité dotée d'une photo.

Cette loi électorale controversée avait été suspendue par le gouvernement fédéral qui doit donner son aval dans ce domaine pour tous les Etats du Sud ayant un passé de discrimination raciale.

Or la Caroline du Sud a fait appel pour demander que sa nouvelle loi, qui requiert un permis de conduire, une carte militaire ou un passeport pour voter, puisse entrer en vigueur dès l'élection présidentielle du 6 novembre. Aucune carte nationale d'identité n'existe aux Etats-Unis.

L'administration Obama estime que les électeurs issus des minorités (qui votent majoritairement en sa faveur) n'ont souvent pas d'acte de naissance, ce qui rend l'établissement d'une pièce d'identité coûteux et compliqué.

Au dernier jour d'audience lundi, trois juges fédéraux ont demandé à l'avocat de l'Etat sudiste si cela ne pouvait pas attendre le scrutin de 2014.

"Est-ce que vous nous poussez à prendre une décision pour 2012 ?", a demandé le juge John Bates, estimant qu'"il n'y a pas beaucoup de temps pour obtenir une pièce d'identité avec photo".

Pour le juge Brett Kavanaugh, il y a "un fossé racial indiscutable" entre les électeurs dotés d'une pièce d'identité et ceux qui en sont dépourvus.

L'avocat de la Caroline du Sud, Christopher Bartolomucci, a estimé de son côté que cette loi avait pour but de "combattre la fraude électorale" et que son "effet discriminatoire" restait à démontrer. "95% des électeurs inscrits possèdent déjà une des pièces d'identité requises" tandis que les autres électeurs peuvent en obtenir une "gratuitement et facilement", a-t-il plaidé.

L'avocat du gouvernement Matthew Colangelo a pour sa part souligné que "les contraintes" de déplacement à travers l'Etat pour se doter de ce type de papiers étaient "beaucoup plus difficiles pour les Noirs que pour les Blancs".

"La loi a été votée dans un but discriminatoire", a-t-il souligné, "il n'est pas possible que la loi puisse entrer en application pour l'élection de novembre 2012".

La décision est attendue pour octobre.

Des lois similaires ont été votées au Texas, en Géorgie, Pennsylvanie, Indiana, dont certaines ont été bloquées par la justice.

chv/are

PLUS:afp