NOUVELLES

Tunisie: vers l'égalité homme-femme dans la Constitution

24/09/2012 12:49 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Une commission clé de l'Assemblée nationale constituante (ANC) de Tunisie a proposé lundi d'intégrer l'égalité entre hommes et femmes dans la Constitution, revenant ainsi sur le projet précédent qui avait fait scandale en introduisant le principe de "complémentarité" des sexes.

"La Commission de coordination et de rédaction a débattu le projet d'article 28 tel que proposé par la commission des droits et des libertés. Elle a proposé de le modifier en intégrant le principe de l'égalité entre l'homme et la femme" à la place de la complémentarité, est-il indiqué dans le procès verbal de la réunion qu'un journaliste de l'AFP s'est procuré.

L'article consacrera aussi "l'égalité des opportunités en fonction de la compétence" et "stipulera également la pénalisation de la violence contre la femme".

En août, la Commission des droits et libertés de l'ANC avait adopté un projet d'article constitutionnel, introduit par le parti islamiste au pouvoir Ennahda, instituant le principe de la "complémentarité" homme-femme et provoquant ainsi une levée de boucliers de la société civile et de l'opposition.

Ce projet a ainsi été recalé lundi par la Commission de coordination et de rédaction qui passe en revu tous les projets d'articles avant qu'ils ne soient soumis, à une date encore indéterminée, à l'ANC en séance plénière.

Les femmes tunisiennes bénéficient du statut le plus moderne du monde arabe depuis la promulgation du Code de statut personnel (CSP) le 13 août 1956 instaurant l'égalité des sexes dans plusieurs domaines.

L'ANC rédige la future constitution tunisienne depuis bientôt un an, mais ses travaux semblent avoir pris un grand retard sur fond de profonds désaccords notamment concernant le régime politique.

str-alf/kl/hj

PLUS:afp