NOUVELLES

Trois blogueurs vietnamiens condamnés à des peines de prison allant de quatre à 12 ans pour propagande anti-gouvernementale

24/09/2012 03:57 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

HANOI, Vietnam - HANOI (Sipa) — Trois blogueurs vietnamiens ont été jugés coupables de propagande anti-gouvernementale et condamnés à des peines de prison allant de quatre à 12 ans, a déclaré un de leurs avocats, Ha Huy Son.

Nguyen Van Hai, aussi connu sous le nom de Dieu Cay, a été condamné à 12 ans de prison, Ta Phong Tan à 10 ans et Phan Thanh Hai à quatre ans. Ils étaient jugés par le tribunal du peuple d'Ho Chi Minh-Ville (sud) pour avoir critiqué le gouvernement sur internet.

Ce procès de membres du "Club des journalistes libres" était considéré comme l'un des procès les plus importants menés par le gouvernement communiste contre les militants pro-démocratie.

Le président américain Barack Obama avait mentionné le nom de Nguyen Van Hai dans un discours appelant à une plus grande liberté de la presse dans le monde. Nguyen Van Hai s'est montré critique à l'égard de la façon dont le gouvernement vietnamien a géré les tensions avec la Chine à propos d'îles disputées en mer de Chine méridionale.

Fin juillet, la mère de Ta Phong Tan s'était immolée par le feu devant des bureaux du gouvernement pour protester contre les traitements infligés à sa fille. Celle-ci, ancienne policière, critiquait les abus de pouvoir de la police dans un blog intitulé "Justice et Vérité".

Les Etats-Unis ont condamné la sentence de Nguyen Van Hai, la jugeant "en contradiction" avec les engagements internationaux du Vietnam en faveur des droits de l'Homme, dans un communiqué.

Phil Robertson de l'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch a déclaré de son côté que "ces sentences dures contre des blogueurs sont absolument scandaleuses, et montrent la profondeur de l'intolérance du gouvernement vietnamien vis à vis des points de vue opposés au sien".

cf/AP-v0225

PLUS:pc