NOUVELLES

Plus de 2.000 déserteurs syriens en Jordanie depuis le début du soulèvement

24/09/2012 05:02 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

Plus de 2.000 militaires syriens ayant déserté se sont réfugiés en Jordanie depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011, a affirmé le commandant des gardes-frontière jordaniens cité lundi par la presse.

"Le nombre de réfugiés syriens qui sont entrés en Jordanie par des voies autres que les postes-frontière s'est élevé à 74.000", a affirmé le général Hussein al-Zyoud au quotidien Al-Destour. "Parmi eux figurent 2.053 militaires de tous rangs", a ajouté l'officier.

Selon le chef de la diplomatie jordanienne, Nasser Jawdeh, la Jordanie accueille actuellement quelque 200.000 réfugiés syriens, dont plus de 85.000 qui se sont manifestés auprès du Haut commissariat pour les réfugiés de l'ONU.

Le général Zyoud a affirmé que "ces militaires ont été placés dans des lieux spéciaux et sont sous protection" des forces jordaniennes. "Plusieurs d'entre eux ont été la cible de tirs alors qu'ils tentaient d'entrer en Jordanie, et les tirs ont atteint parfois le territoire jordanien".

"Cela a poussé les forces jordaniennes à prendre des mesures préventives pour faire face à toute éventualité", a-t-il ajouté sans autre précision.

Des centaines de Syriens traversent chaque jour à pied la frontière longue de 370 km entre les deux pays, fuyant la violence qui a fait selon une ONG syrienne plus de 29.000 morts depuis le début du conflit déclenché par une contestation populaire rapidement réprimée.

Le principal responsable syrien à s'être réfugié en Jordanie est l'ancien Premier ministre Riad Hijab, qui a fait défection le 5 août.

Plusieurs généraux ont également fait défection en Turquie, l'autre voisin de la Syrie, alors que des officiers syriens, accompagnés souvent de soldats, y ont fui quasiment tous les jours ces derniers mois. Les militaires sont accueillis en Turquie dans un camp séparé, où la sécurité est renforcée.

kt/at/tp

PLUS:afp