NOUVELLES

Pacioretty en Suisse

24/09/2012 09:01 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Max Pacioretty a choisi l'équipe Ambri-Piotta pour garder la forme en attendant la fin du lock-out dans la LNH.

Cette équipe dispute ses matchs locaux dans le Tessin, dans le sud de la Suisse. Un canton mitoyen à l'Italie, et dont la langue officielle est d'ailleurs l'italien.

La direction du club a hésité avant d'engager un joueur de la LNH, ne voulant pas déséquilibrer l'équipe, mais a finalement suivi la tendance et a annoncé lundi la mise sous contrat de l'attaquant américain.

Sur son site web, Ambri-Piotta fait grand cas de la production offensive de Pacioretty qui, la saison dernière, a enregistré 33 buts et 32 passes en 79 matches avec le Canadien de Montréal.

L'équipe précise qu'elle ne pouvait pas passer à côté de cette chance de s'attacher les services du joueur du Canadien, et qu'elle avait trouvé des commanditaires intéressés à financer son embauche.

« Je sais que c'est une ville de hockey et je suis impatient d'y être », a dit Pacioretty, cité dans un quotidien suisse.

L'équipe n'a pas précisé la date de son arrivée en Suisse, ni la date de son premier match.

L'attaquant du Canadien de Montréal prend donc le même chemin que ses coéquipiers Yannick Weber (GE Servette) et Rafael Diaz (Zoug). Onze autres joueurs de la LNH ont également choisi la Suisse.

Grabovski à Moscou

L'ancien du Canadien Mikhail Grabovski s'est finalement décidé. Le Bélarussien, porte-couleurs des Maple Leafs de Toronto, prend la direction de Moscou où il portera les couleurs du CSKA de la Ligue continentale (KHL).

Grabovski, âgé de 28 ans, a ainsi tourné le dos au Dynamo de Minsk et au HC Barys, les deux autres clubs qui le courtisaient.

Il rejoint deux autres exilés de la Ligue nationale : le joueur de centre des Red Wings de Détroit Pavel Datsyuk et le gardien des Flyers de Philadelphie Ilya Bryzgalov.

La saison dernière dans la LNH, Grabovski a inscrit 51 points dont 23 buts en 74 matchs.

Le CSKA ne peut plus embaucher de lock-outé de la Ligue nationale. La KHL a imposé à ses équipes une limite de trois joueurs provenant du circuit Bettman.

PLUS: