NOUVELLES

L'explosion d'une voiture piégée près d'une école tue 4 enfants en Irak

24/09/2012 05:25 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Quatre élèves d'une école primaire irakienne ont été tués lundi et deux autres blessés dans une attaque à la voiture piégée qui visait vraisemblablement une patrouille d'une unité anti-terroriste, a-t-on appris auprès de sources sécuritaires et médicales.

Le véhicule piégé était garé près d'une école primaire de la ville de Hit, à 160 km à l'ouest de Bagdad. Vers 08H00 (5H00 GMT), alors que les écoliers entraient en classe, une unité de lutte contre le terrorisme est passée à proximité de l'établissement et la bombe placée dans la voiture a explosé.

Quatre enfants ont été tués et deux autres blessés, selon le colonel Ayada al-Nimraoui, chef-adjoint de la police de Hit. Le docteur Soubhi Abad al-Alouani, qui s'est rendu sur place avec les secours, a confirmé ce bilan.

Les mêmes sources ont précisé que les membres de la patrouille étaient indemnes.

Dans un communiqué, Martin Kobler, représentant du secrétaire général des Nations unies en Irak, a qualifié l'attentat d'"acte de violence abominable commis contre des innocents".

"Peu importe que l'école ait été ou non la cible (de l'attentat), aucun enfant ne devrait payer le prix de violences commises par des criminels", a-t-il ajouté.

Dans le nord de l'Irak, des hommes armés ont par ailleurs tué deux policiers et en ont blessé un autre à un point de contrôle de la police dans la ville de Kirkouk, ont indiqué un haut responsable de la sécurité et le Dr Meteen Omar Qader.

Enfin, dans la journée, la police a découvert cinq cadavres enterrés dans le désert, à l'ouest de Mossoul (nord), selon un lieutenant de police et un médecin de l'hôpital de Mossoul.

L'identité et l'âge des victimes n'ont pu être établis dans l'immédiat.

Les violences restent très fréquentes en Irak, plongé depuis plusieurs mois dans une grave crise politique doublée de fortes tensions confessionnelles.

str-mah/gde/cco/hj

PLUS:afp