NOUVELLES

Les possibles changements fiscaux à Québec inquiètent la Chambre de commerce de Gatineau

24/09/2012 08:14 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

La possible hausse rétroactive d'impôts pour les plus fortunés au Québec inquiète la Chambre de commerce de Gatineau. Son président, Antoine Normand, craint que la mesure n'accentue l'exode de certains entrepreneurs vers Ottawa.

Il estime que Gatineau perd déjà des résidents qui gagnent d'importants revenus, puisque ceux-ci préfèrent s'installer en Ontario, où le taux d'imposition est moins élevé.

M. Normand se dit encore plus inquiet concernant l'intention du gouvernement du Parti québécois de taxer davantage les gains en capital. Il estime qu'une telle mesure pourrait aussi inciter certains entrepreneurs gatinois à déménager en Ontario.

L'ex-ministre des Finances attaque Marois

En fin de semaine, l'ex-ministre des Finances Raymond Bachand a soutenu que le Parti québécois était hypocrite ou incompétent à la suite des révélations du quotidien Le Soleil au sujet de la possible hausse rétroactive d'impôts pour les plus fortunés. Il a lui aussi brandi la possibilité d'un exode de Québécois vers l'Ontario.

La directrice des communications de Pauline Marois, Shirley Bishop, a laissé entendre samedi que le PQ prévoyait hausser les impôts des Québécois qui gagnent 130 000 $ et plus afin de compenser la baisse de revenu liée au fait que 5 millions de personnes ne paieront plus la taxe santé de 200 $, que le PQ a décidé d'annuler.

Or la hausse d'impôts serait rétroactive, c'est-à-dire qu'elle s'appliquerait sur les sommes gagnées en 2012. Ainsi les Québécois pourraient remarquer l'entrée de deux nouveaux paliers d'imposition dès l'arrivée de leurs feuillets d'impôts au printemps 2013. L'un des paliers viserait les contribuables qui gagnent 130 000 $ et plus, et l'autre, ceux qui gagnent 250 000 $ et plus.

PLUS: