NOUVELLES

Le gouvernement algérien présente mardi son plan d'action aux députés

24/09/2012 11:09 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal, nommé le 3 septembre, présentera mardi aux députés le plan d'action de son gouvernement, qui entend notamment améliorer la sécurité, relancer l'économie, favoriser la cohésion sociale et renforcer les services publics.

"Rétablir l'ordre public, renforcer la sécurité des biens et des personnes, répondre à une demande sociale pressante en termes de services publics de qualité et promouvoir la cohésion sociale" figurent parmi les actions prioritaires du nouveau gouvernement, a indiqué lundi l'agence APS.

Sur le plan économique, le gouvernement s'est fixé des objectifs à court et moyen termes, visant notamment à favoriser l'investissement, selon la même source.

Les autorités veulent aussi mettre un frein au commerce parallèle, à l'origine d'énormes pertes fiscales. Dimanche, le président du Forum des chefs d'entreprises (FCE), Reda Hamiani, a estimé que "l'impact sur l'économie de la sphère informelle variait, selon les secteurs, entre 30 et 60-70%".

La présentation du plan d'action du gouvernement intervient alors que la situation sociale est délétère, avec depuis 2011 une multitude de manifestations et mouvements sociaux.

Samedi, M. Sellal a exhorté les walis (préfets) à "être réellement et constamment à l'écoute des citoyens".

Régulièrement, la presse algérienne fait état de routes barrées par des habitants protestant contre le manque d'infrastructures de base, des coupures d'eau ou d'électricité.

Des grèves ont également touché différents secteurs en 2011 et 2012, notamment ceux de la santé et de l'éducation.

Face à ces grèves et manifestations, l'Etat avait alloué l'année dernière un budget supplémentaire de 3,2 milliards d'euros pour augmenter les salaires du secteur public.

amb/cco/cnp

PLUS:afp