NOUVELLES

La ville de Seattle approuve le projet de construction d'un nouvel aréna

24/09/2012 08:29 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

SEATTLE - Un riche gestionnaire de fonds de placements spéculatifs a reçu l'appui du conseil municipal de Seattle pour tenter de ramener le hockey et le basketball professionnel dans cette ville du nord-ouest des États-Unis.

Les conseillers, d'abord sceptiques, ont accepté de fournir 200 millions $ US quand Chris Hansen a personnellement accepté de garantir la dette de la municipalité.

Le vote a été de 6-2 en faveur du plan de Hansen, qui souhaite ériger un aréna de 490 millions $ près des stades de baseball des Mariners et de football des Seahawks, au sud du centre-ville.

La ville de Seattle a perdu son club de la NBA en 2008 quand les SuperSonics sont partis pour Oklahoma City, où ils sont devenus le Thunder, au grand malheur des partisans. Le hockey a quitté Seattle il y a beaucoup plus longtemps: les Metropolitains, vainqueurs de la coupe Stanley en 1917, ont été démantelés en 1924.

Natif de Seattle, Hansen habite maintenant San Francisco. Il est l'un des premiers investisseurs de Facebook. Ce grand fan des Sonics a été approché par le maire de Seattle, Mike McGinn, l'an dernier afin de construire un nouvel aréna pour y attirer une équipe de la NBA, tout en espérant séduire également la LNH. Le KeyArena, où les Sonics jouaient, est considéré désuet et financièrement non viable. Les 200 millions $ de fonds publics seraient remboursés par des taxes perçues à l'utilisation du nouvel amphithéâtre.

L'entente conclue entre Hansen et le Bureau du maire a rencontré une certaine résistance de la part du conseil municipal. Ses membres craignaient les effets d'un achalandage accru dans cette zone cruciale pour le transport, en raison de la proximitié du Port de Seattle, et de la compétition que ce nouvel aréna créerait au KeyArena, propriété publique qui a enregistré un profit l'an dernier.

Mais Hansen a fait plusieurs concessions qui lui ont permis de rallier la majorité. En plus de personnellement garantir les 200 millions $ qu'investira la municipalité, il a accepté de débourser plus d'argent pour les améliorations nécessaires aux transports en commun et 7 millions $ pour le KeyArena. Il a aussi accepté de racheter le nouvel aréna pour 200 millions $ à la fin du bail d'utilisation de 30 ans, si c'est ce que souhaite la ville de Seattle.

Finalement, il a accepté une vérification financière afin de prouver qu'il vaut au moins 300 millions $.

Le comté de King avait déjà approuvé l'entente initiale, mais devra approuver cette version révisée.

Selon cette entente, la proposition de construction devra subir un rapport d'analyse environnementale, ce qui pourrait prendre un an. Ce rapport étudiera si d'autres sites, notamment au centre-ville, où se trouve le KeyArena, ne pourraient pas être considérés.

PLUS:pc