NOUVELLES

La Ville de Québec poursuit Hydro-Québec

24/09/2012 04:29 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

La Ville de Québec intente une poursuite de 1,2 million de dollars contre Hydro-Québec. La Ville tient la société d'État responsable de dommages subis lors de travaux d'excavation effectués en octobre 2009.

Les travaux avaient entraîné des fissures dans d'anciennes conduites de gaz de la compagnie Québec Power qui contenaient notamment des résidus de benzène. Des émanations toxiques avaient forcé l'évacuation de plus de 200 résidents du quartier Saint-Sauveur. Certains résidents avaient dû attendre près de quatre jours avant de pouvoir réintégrer leur logement.

La Ville Québec réclame à Hydro-Québec, héritière du réseau de canalisation de Québec Power, les frais supplémentaires entraînés pour les travaux de décontamination alors nécessaires.

La Ville assume toutefois les coûts des services d'urgence mobilisés lors de l'événement.

Dans les documents de la poursuite déposée au palais de justice de Québec, on apprend également que d'autres conduites, non localisées, pourraient représenter un danger potentiel.

Le porte-parole de la Ville de Québec, Jacques Perron, affirme qu'un plan d'urgence a été élaboré depuis les événements. « Maintenant que l'on connaît la dangerosité de ces produits-là, on a mis en place, avec la Santé publique du Québec, tout un protocole de travail. À la fois, comment doit-on faire quand on sait qu'il y en a ? Comment doit-on faire en terme d'échantillonnage. »

Hydro-Québec se refuse à tout commentaire parce que le dossier a été porté devant les tribunaux.

PLUS: