NOUVELLES

Facebook nie que des messages d'usagers aient été rendus publics

24/09/2012 03:52 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

Tandis que plusieurs usagers de Facebook prétendent que les messages privés envoyés à d'autres abonnés ont été rendus visibles sur leur page, le géant des médias sociaux affirme que son enquête démontre qu'il n'en est rien.

Facebook ajoute que les membres confondent peut-être des messages publics mis en ligne sur leur mur avec des messages privés.

Pourtant, l'édition française du quotidien Metro a révélé lundi que d'anciens messages privés, datés de 2007 à 2009, s'affichent sur le mur d'amis de nombreux utilisateurs. Selon plusieurs témoignages, des messages plus récents seraient également visibles.

Le site spécialisé TechCrunch affirme de son côté que son analyse n'a pas permis de déceler de bogue sur les profils des utilisateurs de Facebook. « Nous n'avons trouvé aucune preuve que les publications présumément visibles étaient des messages privés », affirme TechCrunch.

Facebook aurait quelque 900 millions de membres à travers le monde, dont 18 millions au Canada.

Le réseau social a été sous les projecteurs à quelques reprises pour des brèches à la confidentialité de ses utilisateurs. La commissaire canadienne à la vie privée a d'ailleurs déjà critiqué Facebook pour le peu de contrôle qu'ont ses usagers sur les données personnelles mises en ligne. Au fil des ans, Facebook a répondu à plusieurs critiques en modifiant continuellement son outil de gestion des paramètres personnels.

PLUS: