NOUVELLES

Des milliers de personnes manifestent au Koweït à l'appel de l'opposition

24/09/2012 04:16 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté lundi soir au Koweït à l'appel de l'opposition, rejetant une modification de la loi électorale voulue par le gouvernement, selon un correspondant de l'AFP.

Quelque 10.000 manifestants se sont rassemblés près du siège du Parlement, à la veille d'un arrêt attendu de la Cour constitutionnelle du Koweït sur un nouveau découpage électoral rejeté par l'opposition.

"Demain pourrait marquer le début d'un nouveau round dans les disputes politiques", a mis en garde le député islamiste Jamaan al-Harbash.

Un autre député de l'opposition, Khaled al-Tahous, a averti que la "décision de la cour pourrait conduire le Koweït dans un tunnel sombre".

Le gouvernement a demandé à la Cour constitutionnelle de se prononcer sur la loi électorale de 2006 qu'il juge non conforme, mais l'opposition tient à cette loi qui divise le pays en cinq circonscriptions, contre 25 précédemment.

Epargné par le Printemps arabe, le Koweït traverse depuis plusieurs mois une crise politique à répétition.

A la suite d'une série de manifestations, le pouvoir a dissous en décembre 2011 le Parlement élu deux ans plus tôt, et des élections anticipées, en février, ont été remportées par l'opposition islamiste.

Mais par une décision sans précédent, la Cour constitutionnelle a invalidé le 20 juin les élections de février, dissous le Parlement et rétabli celui de 2009, favorable au gouvernement.

Ce Parlement n'est cependant pas arrivé à se réunir faute de quorum. L'opposition veut sa dissolution et l'organisation d'élections anticipées.

oh/hj/cco

PLUS:afp