NOUVELLES

Corée du Nord: la construction d'une nouvelle plateforme de lancement retardée

24/09/2012 11:11 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

SEOUL, Corée du Sud - La Corée du Nord a suspendu la construction d'une plateforme de lancement à partir d'où des missiles à longue portée pourraient être testés, une interruption possiblement due à de fortes pluies, et qui pourrait retarder l'échéance des travaux de deux ans, selon une analyse d'une nouvelle image satellite.

Malgré cet imprévu, Pyongyang travaille toujours sur la remise en état d'une autre plateforme de lancement, située dans le complexe à partir d'où des missiles avaient été lancés dans le passé. C'est ce que démontrent les images fournies le 29 août à l'Associated Press par 38 North, le site Internet de l'Institut U.S.-Korea de l'École des études internationales supérieures Johns Hopkins.

Même si le reconditionnement de la rampe ne signifie pas qu'un lancement est imminent, cela pourrait indiquer que la Corée du Nord prépare le site pour d'éventuels essais, selon le rapport de 38 North, écrit par Nick Hansen.

La Corée du Nord a effectué des essais nucléaires en 2006 et 2009, mais les experts ne croient pas que Pyongyang ait encore maîtrisé la technologie nécessaire pour monter une arme nucléaire sur l'extrémité d'un missile à longue portée.

Il y a toujours des inquiétudes, cependant, à propos des fusées nord-coréennes et de ses programmes de missiles. Les États-Unis, la Corée du Sud et d'autres pays ont affirmé que la Corée du Nord utilisait les tirs de missiles pour tester les systèmes d'engins interdits qui pourraient cibler certaines parties des États-Unis. La Corée du Nord affirme que certains lancements de missiles étaient destinés à mettre des satellites en orbite.

Pyongyang a maintes fois promis de faire avancer son programme nucléaire en dépit de ce qu'elle appelle «l'hostilité américaine» qui rendrait nécessaire l'utilisation du nucléaire.

Tant la nouvelle plateforme de tir, où le travail a été interrompu, que l'ancienne, qui est en rénovation, se situent dans le complexe de lancement de Tonghae. Celui-ci abrite neuf installations autour des villages de Musudan, No-dong et Taepo-dong sur la côte nord-est, selon le rapport.

«Malgré l'arrêt temporaire de la construction et l'échec du test d'avril dernier, les Nord-Coréens semblent déterminés à construire des missiles plus gros et plus forts éventuellement», a déclaré Joel Wit, un ancien du département d'État américain et éditeur du 38 North.

PLUS:pc