NOUVELLES

Baisse des signalements à la DPJ dans la région de Québec

24/09/2012 11:21 EDT | Actualisé 24/11/2012 05:12 EST

Les signalements d'enfants en difficulté retenus par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) ont légèrement baissé dans la région de Québec et de Chaudière-Appalaches.

Le nouveau bilan dévoilé lundi révèle que 6 800 signalements ont été retenus l'an dernier au Centre jeunesse de Québec - Institut universitaire, soit une baisse de près de 4 %.

Du côté du Centre jeunesse Chaudière-Appalaches, 1 600 cas d'enfants en difficulté ont été retenus, ce qui représente une diminution de 10 %.

À l'échelle provinciale, le nombre de cas signalés a plutôt augmenté. En 2011, les centres jeunesse ont traité un peu plus de 77 000 signalements dans la province, c'est une hausse de près de 1 %. La Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) s'inquiète d'ailleurs de l'augmentation cumulative des signalements depuis cinq ans.

La négligence est le principal motif des signalements, soit environ un tiers des cas. Les sévices physiques constituent la deuxième cause des interventions.

PLUS: