NOUVELLES

Un Québécois figure parmi les disparus à la suite d'une avalanche au Népal

23/09/2012 04:55 EDT | Actualisé 22/11/2012 05:12 EST

KATMANDOU, Népal - Un médecin québécois figure parmi les personnes disparues à la suite d'une avalanche ayant balayé un campement d'alpinistes sur un sommet himalayen.

Il s'agirait d'un cardiologue de l'Hôpital régional de Saint-Jérôme, Dominique Ouimet. Le médecin partipait à cette expédition afin d'amasser des fonds pour l'achat d'équipement en cardiologie.

Neuf personnes auraient perdu la vie et six autres sont portées disparues, selon la police népalaise.

Sur la page Facebook d'Expés.com, une entreprise qui organise des randonnées en haute altitude, la soeur du docteur Ouimet, Isabelle, a confirmé que son frère était porté disparu.

Elle a ajouté que les recherches devraient commencer dans quelques heures, au lever du soleil.

Mais en milieu de soirée, dimanche, Mme Ouimet n'a pas caché son désarroi sur sa page Facebook, devant le peu d'informations qui filtraient.

«J'aimerais que quelqu'un de l'organisation prenne la peine de nous donner des nouvelles. Personne n'est entrée en contact avec la famille de Dominique Ouimet. J'ai eu des entrevues téléphoniques à la radio et à la télévision canadienne. J'en ai encore demain. Je devrai être honnête et leur dire les faits: on se sait pas qui est en charge des recherches, comment se font les recherches, quelles démarches ont été entreprises jusqu'à maintenant. Après le choc, la colère monte. Les heures sont comptées.»

Une porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Canada, Chrystine Roy, ne peut confirmer la disparition du médecin. Elle a ajouté que des représentants du ministère étaient en contact avec les autorités népalaises.

Le médecin avait accordé divers entrevues à des médias québécois depuis le début de la semaine. Par ailleurs, le site Internet d'Expés.com où on pouvait lire les diverses péripésies de l'expédition était fermé, dimanche après-midi.

L'avalanche s'est produite dimanche sur le Manaslu, le huitième plus haut sommet du monde, dans le nord du Népal, selon un responsable de la police, Basanta Bahadur Kuwar. Il a précisé que les corps d'un guide népalais et d'un ressortissant allemand avaient été retrouvés et que les pilotes des hélicoptères de secours avaient repéré sept autres corps.

Dix autres membres de l'équipe ont survécu à l'avalanche, mais beaucoup ont été blessés et étaient héliportés vers des hôpitaux, selon Basanta Bahadu Kuwar.

Selon un pilote faisant partie des secours, Pasang, qui n'utilise qu'un seul nom, trois Français et deux Allemands blessés ont été transportés à Katmandou. Il a ajouté que les secours tentaient également de ramener les corps des victimes au camp de base.

Les conditions météorologiques se dégradaient et les recherches aériennes allaient devoir être interrompues pour la journée, a ajouté Basanta Bahadur Kuwar. Les identités des victimes étaient encore en cours de vérification.

L'avalanche a frappé le campement du groupe situé à 7000 mètres alors qu'ils se préparaient pour l'ascension du sommet qui culmine à 8156 mètres.

PLUS:pc