NOUVELLES

Les violences font au moins six morts en Irak

23/09/2012 10:01 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

Au moins six personnes, dont un général de police et deux soldats, ont été tuées lors d'attaques survenues dimanche en Irak, a-t-on appris de sources sécuritaires et médicales.

Des hommes armés ont ouvert le feu sur un véhicule transportant le général de police Naïef Abdul Razzaq dans le quartier de Yarmouk, à l'ouest de Bagdad. Le haut gradé et son chauffeur ont été tués, selon un responsable du ministère de l'Intérieur.

Une source au sein de l'hôpital de Yarmouk a confirmé avoir reçu le corps du chauffeur et a précisé que le général était décédé peu après son arrivée.

Dans une autre attaque, une bombe fixée sur un minibus a explosé dans le bastion chiite de Sadr City, dans le nord-est de Bagdad, tuant deux personnes et en blessant six autres, selon une source au ministère de l'Intérieur. Une source médicale a de son côté évoqué un bilan de trois morts et huit blessés.

A Mossoul, à 350 km au nord de Bagdad, une bombe a explosé au passage d'une patrouille de l'armée, tuant deux soldats, selon un officier et un médecin.

Depuis le début du mois, les violences ont fait au moins 173 morts et plus de 670 blessés en Irak, selon un décompte effectué par l'AFP.

Les violences restent très fréquentes en Irak, plongé depuis plusieurs mois dans une grave crise politique doublée de fortes tensions confessionnelles.

sf/wd/gde/fc

PLUS:afp