NOUVELLES

Les Cardinals réussissent cinq sacs contre Vick et écrasent les Eagles 27-6

23/09/2012 07:49 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

GLENDALE, États-Unis - Kevin Kolb a tenté de ne pas parler de l'importance de battre son ancienne équipe, préférant se concentrer sur les succès de sa nouvelle équipe.

Dans le caucus, le quart des Cardinals de l'Arizona n'a pu cacher son désir de vaincre les Eagles de Philadelphie. Celle-là, il la voulait.

Kolb a récolté 222 verges de gains et deux touchés, James Sanders a retourné une des deux échappées de Michael Vick sur 93 verges pour le majeur et les Cardinals ont écrasé les Eagles 27-6, dimanche, et ils connaissent leur meilleur début de saison en 38 ans.

«Il (Kolb) demandait aux joueurs de tout donner, de réaliser des jeux, a raconté le receveur des Cardinals Larry Fitzgerald. Habituellement, il ne parle pas tant que ça dans le caucus, mais aujourd'hui (dimanche), je pouvais voir qu'il était particulièrement motivé.»

Kolb a été efficace, complétant 17 de ses 24 passes, et les Cardinals (3-0) ont réussi cinq sacs contre Vick. Ils connaissent leur meilleur début de saison depuis 1974, plus d'une douzaine d'années avant que l'équipe déménage dans le désert de l'Arizona. Les Cardinals ont aussi signé une septième victoire d'affilée à domicile, la deuxième plus longue séquence du genre dans l'histoire de l'équipe.

Les Cards menaient 24-0 à la mi-temps grâce à, entre autres, la combinaison Kolb-Fitzgerald, qui a retrouvé son synchronisme après que Fitzgerald eut été limité à seulement une passe captée la semaine dernière contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Cette fois, Fitzgerald a capté neuf passes pour des gains de 114 verges et un touché et il est devenu le plus jeune joueur dans l'histoire de la NFL à totaliser 700 attrapés en carrière.

«Je vais apprécier cette victoire, ne vous trompez pas, mais le plus important est d'être 3-0, a rappelé Kolb. D'être 3-0 avec les équipes que nous avons affrontées et de la façon dont nous avons gagné, c'est excitant.»

Les Eagles (2-1) étaient devenus la première équipe dans l'histoire de la NFL à amorcer la saison avec deux victoires par la marge d'un point. Cette fois, ils n'ont pas été en mesure de se placer en position pour un gain. Ils ont été découpés en pièces par un quart qu'ils ont laissé partir au profit de Vick et harcelés par la défensive agressive des Cardinals.

Philadelphie représentait la meilleure attaque de la NFL après deux semaines d'activités. Les Eagles ont toutefois commis trois revirements et ils en totalisent 12 depuis le début de la campagne.

«Ils ont mieux joué que nous, beaucoup mieux, a admis l'entraîneur-chef des Eagles Andy Reid. Leurs entraîneurs ont été meilleurs, ils ont mieux joué et ça, c'est ma responsabilité. Mon équipe de football n'était pas prête et la leur, oui.»

PLUS:pc