NOUVELLES

Italie - 4e journée: L'AC Milan en crise, Naples rate le coche

23/09/2012 11:12 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

La défaite de l'AC Milan sur le terrain de l'Udinese (2-1), dimanche, a plongé un peu plus les Rossoneri dans la crise et assombri l'avenir sur le banc d'Allegri, tandis que Naples a manqué le coche de revenir à hauteur de la Juventus, lors de la 4e journée de Serie A.

L'AC Milan s'enfonce un peu plus dans la crise. Le match de la peur sur le terrain de l'Udinese, que les Milanais devaient absolument remporter pour sauver la tête de leur entraîneur et remonter au classement, s'est soldée par la défaite des visiteurs 2-1. Symbole de la nervosité actuelle du club lombard, les hommes d'Allegri ont terminé la rencontre à neuf, après les expulsions de Zapata, puis de Boateng.

L'avenir du Mister, en place depuis deux saisons, n'a jamais semblé aussi sombre.

Après un début de match en forme de feu d'artifice, les Rossoneri ont peu à peu reculé, laissant l'équipe d'Udine se réorganiser et mettre en place son football.

Les locaux ont ouvert le score après un but de la tête de Ranégie. La sortie ratée d'Abbiati, qui se télescopait avec son défenseur central, Mexès, a bien aidé le Suédois pour inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs.

Les visiteurs ont ensuite eu la ressource nécessaire pour revenir au score, grâce à El Shaarawy. A la 54e minute, le Pharaon reprenait instantanément un service de Pazzini aux 25 mètres, et trouvait la lucarne opposée de Brkic.

Mais dix minutes plus tard, Zapata commettait une faute dans sa surface de réparation sur Benatia. Deuxième carton jaune pour le défenseur milanais, et penalty pour les locaux. Di Natale, habitué de l'exercice, transformait sans trembler: 2-1.

L'entreprise des Milanais devenait encore plus difficile à la 83e minute, avec l'expulsion de Boateng, pour un deuxième carton jaune sévère. Rien à faire: l'AC Milan regardait les locaux contrôler et remporter leur première victoire de la saison.

Naples, de son côté, a manqué l'occasion de revenir à la hauteur de la Juventus, en concédant le match nul 0-0 sur la pelouse de Catane. Les Napolitains ont pourtant disputé l'intégralité de la rencontre à onze contre dix.

Sur la première contre-attaque du Napoli, Alvarez, en position de dernier défenseur, bloquait Cavani, qui filait au but: carton rouge. Mais face à de valeureux Siciliens, malgré plusieurs occasions, notamment de la star uruguayenne, les joueurs de Mazzarri n'ont obtenu qu'un point.

Dans les autres matchs, Gilardino a confirmé son retour en grâce en inscrivant son troisième but en trois matchs avec Bologne, qui a toutefois concédé le match nul contre le promu Pescara (1-1).

Victoire surprise de Sienne à San Siro contre l'Inter (0-2), et succès de l'Atalanta contre Palerme 1-0. Plus tôt dans la journée, la Sampdoria Gênes et le Torino avaient fait match nul 1-1. En attendant le match de la Lazio contre le Genoa, à 18h45 GMT, la Juventus occupe seule le fauteuil de leader, avec 12 points.

ldc/smr

PLUS:afp