NOUVELLES

GP de F1 de Singapour: Sebastian Vettel s'impose devant Jenson Button

23/09/2012 12:01 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

SINGAPOUR - L'Allemand Sebastian Vettel a remporté dimanche le Grand Prix de F1 de Singapour au volant de sa Red Bull, réduisant à 29 points l'écart avec l'Espagnol Fernando Alonso de Ferrari, au classement des pilotes.

Le champion du monde en titre a devancé le Britannique Jenson Button (McLaren) de 8,9 secondes et Alonso de 15,2 secondes sur le circuit urbain asiatique. C'était sa deuxième victoire de suite sur cette piste.

«Nous avons eu une bonne cadence tout le week-end, et ça s'est confirmé avec notre bon départ, a dit Vettel, qui partait troisième. Je suis extrêmement heureux et fier. Le portrait est plus encourageant. La course au championnat est difficile, mais nous en faisons encore partie. J'ai bien hâte aux prochaines courses.»

Alonso a reconnu que sa voiture a parfois peiné à garder le rythme, mais il était tout de même satisfait de sa course.

«C'est un excellent résultat en terme de points, a t-il confié. Le week-end a été très positif: des quatre ou cinq pilotes au coeur de la course au championnat, il n'y en a eu qu'un seul qui s'est approché de nous. L'écart s'est creusé avec les autres.»

Auteur de la pole position, Lewis Hamilton (McLaren) a dominé la course avant d'être trahi par sa boîte de vitesses au 23e tour, ce qui a mis fin à sa journée. Le Britannique a glisse au quatrième rang du classement général, derrière le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus).

Paul di Resta, de Force India, a établi un sommet personnel avec une quatrième place, devant la Mercedes de Nico Rosberg.

Parti de la seconde ligne sur la grille de départ, Vettel et Button ont dépassé dès le premier tour le Vénézuélien Pastor Maldonado (Williams).

Après l'abandon d'Hamilton, Vettel a pris la tête devant Button, puis un accident a pimenté la fin de course. La monoplace du pilote indien Narain Karthikeyan (HRT) a heurté le mur, provoquant la sortie de la voiture de sécurité au 33e tour.

Alonso a géré les passages aux puits pour remonter à la deuxième place, tandis qu'un problème hydraulique a forcé Maldonado à jeter l'éponge au 37e tour.

La voiture de sécurité est revenue au 40e tour à la suite d'une collision entre le pilote allemand Michael Schumacher (Mercedes) et le Français Jean-Eric Vergne (Toro Rosso). Malgré un dernier effort de Button, Vettel a contrôlé la fin de la course pour s'assurer de la victoire.

PLUS:pc