NOUVELLES

Chine : l'ex-bras droit de Bo Xilai condamné à 15 ans de prison

23/09/2012 10:12 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

Wang Lijun, ancien chef de la police de Chongqing et déclencheur du retentissant scandale Bo Xilai qui ébranlé le Parti communiste en Chine, a été condamné lundi par un tribunal de Chengdu à 15 ans de prison, selon ce que rapporte l'agence Chine nouvelle.

M. Wang a été reconnu coupable de défection, abus de pouvoir et corruption.

Wang Lijun était à la tête du Bureau de la sécurité publique de Chongqing et assurait la fonction de maire-adjoint de la métropole dirigée par Bo Xilai. À la fin des années 2000, il avait mené une lutte contre la corruption dans la mégalopole, une opération marquée par de graves accusations de violation des droits de l'homme.

Brutalement tombé en disgrâce auprès de son mentor, Wang Lijun s'était réfugié en février dernier au consulat des États-Unis en révélant de graves méfaits survenus à Chongqing. Il avait notamment affirmé aux diplomates américains qu'il soupçonnait que l'homme d'affaires britannique Neil Heywood avait été assassiné et que la famille de Bo Xilai était impliquée.

La propre épouse de Bo Xilai, Gu Kailai, a d'ailleurs été condamnée le mois dernier à la peine capitale avec sursis pour le meurtre de l'homme d'affaires britannique.

Le procès rapidement expédié est apparu comme une tentative d'étouffer le scandale avant le renouvellement, qui se produit tous les 10 ans, de la direction du Parti communiste à l'automne. Avant sa chute, Bo Xilai avait des chances d'entrer au tout-puissant Bureau politique.

PLUS: