NOUVELLES

Attentat suicide contre une église catholique au Nigeria: 2 morts et 46 blessés

23/09/2012 05:12 EDT | Actualisé 23/11/2012 05:12 EST

BAUCHI, Nigeria - Un attentat-suicide à la voiture piégée a visé dimanche une église catholique de Bauchi, dans le nord du Nigeria, théâtre d'attentats réguliers du groupe islamiste Boko Haram. Deux personnes ont été tuées, en plus du kamikaze, et 45 autres blessées, selon les autorités.

Un journaliste de l'Associated Press a entendu la déflagration peu après 9 h du matin, au moment de la messe. L'explosion semblait s'être produite dans un stationnement près de l'église Saint-Jean.

Des policiers et des militaires ont encerclé l'église, y bloquant l'accès aux journalistes.

Plus tard, dans un hôpital non loin de là, le vice-commissaire de la police de Bauchi, T. Stevens, a déclaré que le kamikaze s'était arrêté devant les portes de l'église et avait fait sauter les explosifs qui se trouvaient dans son véhicule.

Les médecins estiment que certains blessés pourraient succomber à leurs blessures. M. Stevens a toutefois assuré que la situation était sous contrôle et que les policiers «surveillent le secteur».

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, mais les soupçons se sont immédiatement portés sur Boko Haram. L'organisation, dont le nom signifie, en langue haoussa, que «l'éducation occidentale est un sacrilège», mène une lutte sanglante contre le gouvernement central du pays.

Selon des calculs de l'Associated Press, plus de 680 personnes sont mortes cette année sous des balles tirées depuis des voitures ou en raison des bombardements attribués au Boko Haram.

L'organisation demande que ses membres tenus captifs soient relâchés et exige l'imposition de la charia dans l'ensemble du Nigéria.

PLUS:pc