NOUVELLES

USA: le Sénat approuve la nomination des ambassadeurs en Irak et au Pakistan

22/09/2012 01:01 EDT | Actualisé 22/11/2012 05:12 EST

Le Sénat américain a approuvé samedi la nomination des nouveaux ambassadeurs américains en Irak et au Pakistan, Robert Beecroft et Richard Olson, deux diplomates de carrière choisis par Barack Obama.

La Maison Blanche avait annoncé le 10 septembre la nomination de Robert Beecroft pour devenir le premier ambassadeur des Etats-Unis à prendre son poste en Irak depuis que les derniers soldats américains se sont retirés de ce pays en décembre dernier.

M. Beecroft est déjà en poste en Irak en qualité de chargé d'affaires, après avoir occupé le poste de numéro deux de cette ambassade depuis 2011. Il a été ambassadeur en Jordanie de 2008 à 2011 et occupé des postes dans les chancelleries américaines en Arabie saoudite et en Syrie.

Six élus républicains avaient appelé M. Obama à retirer son précédent candidat, Brett McGurk, à la suite d'une affaire de courriels osés envoyés en 2008 à une journaliste, devenue ensuite sa femme. M. McGurk s'était désisté de lui-même en juin.

Le nouvel ambassadeur américain au Pakistan, Richard Olson, était pour sa part directeur du développement et des affaires économiques à l'ambassade des Etats-Unis à Kaboul.

Auparavant ambassadeur aux Emirats arabes unis et numéro deux de la mission américaine à l'Otan à Bruxelles, il a été en poste notamment en Tunisie, en Arabie saoudite et en Irak depuis le début de sa carrière diplomatique il y a 30 ans.

Son prédécesseur à Islamabad, Cameron Hunter, avait annoncé en mai sa démission en invoquant des "raisons personnelles". M. Munter était en fonction au moment du raid militaire américain qui a tué Oussama Ben Laden en mai 2011 dans le nord du pays, une opération cachée aux Pakistanais qui avait nourri la défiance entre deux pays pourtant officiellement alliés depuis fin 2001.

M. Olson aura pour tâche notamment de réchauffer les relations de Washington avec Islamabad. Début septembre, le classement par les Etats-Unis comme groupe terroriste du réseau Haqqani, basé au Pakistan, proche d'Al-Qaïda, et responsable d'attaques sanglantes contre la coalition internationale en Afghanistan, a encore contribué à compliquer les relations entre les deux pays.

La confirmation de la nomination des deux hommes survient après plusieurs jours de violentes manifestations anti-américaine dans le monde musulman, provoquées par la diffusion sur internet d'un film amateur islamophobe produit aux Etats-Unis.

Dans ce contexte, le département d'Etat américain avait appelé jeudi ses ressortissants à reporter tout voyage "non essentiel" au Pakistan.

ch-bur/mdm/mra

PLUS:afp