NOUVELLES

La patronne de l'écurie Sauber croit en l'avenir des femmes en F1

22/09/2012 09:50 EDT | Actualisé 22/11/2012 05:12 EST

L'Autrichienne Monisha Kaltenborn, directrice générale de l'écurie suisse Sauber, est persuadée que plus de femmes peuvent rejoindre la Formule 1, voire même les cockpits dans l'avenir, dans un entretien paru samedi dans le quotidien allemand Süddeutschen Zeitung.

"Je pense que c'est absolument possible. Les femmes de talent ne manquent pas. Ce qui manque c'est qu'on leur offre une chance", a déclaré Kaltenborn, juriste de formation âgée de 41 ans qui est l'une des rares femmes à avoir fait sa place dans un monde dominé par les hommes.

Selon elle, la difficulté vient dès le plus jeune âge. Elle doute en effet que les filles aient "le soutien des parents et grand-parents" comme c'est souvent le cas pour les garçons lorsqu'ils décident d'opter pour la course automobile.

La Fédération internationale (FIA) compte une commission spéciale pour soutenir les efforts des femmes dans le sport automobile.

Concernant le grave accident de la pilote d'essai espagnole Maria De Villota, le 3 juillet lors d'une séance privée en Angleterre, Mme Kaltenborn estime que "tout n'est pas autant remis en question lorsqu'un pilote masculin a ce type d'accident".

De Villota a été grièvement blessée à la tête et à la face lorsque sa monoplace a percuté un camion de son écurie Marussia après avoir accéléré de manière inexplicable.

L'Espagnole, âgée de 32 ans, a été opérée deux fois et a perdu l'usage d'un oeil.

sg/eb

PLUS:afp