NOUVELLES

La papeterie NewPage Port, en Nouvelle-Écosse, reprendra ses activités

22/09/2012 08:10 EDT | Actualisé 22/11/2012 05:12 EST

HALIFAX - Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a conclu samedi une entente pour la réouverture de la papeterie NewPage Port Hawkesbury, 24 heures après que l'offre d'achat de l'entreprise Pacific West Commercial (PWC) eut été rejetée.

Le premier ministre Darrell Dexter a expliqué que le gouvernement avait renégocié avec PWC, qui a offert 33 millions $ pour l'achat de l'usine, en opération depuis 50 ans.

M. Dexter estime que cette entente permettra de rembourser, en 12 ans, tout l'argent dépensé par le gouvernement provincial pour la réouverture de la papeterie. Les sommes déboursées incluent le plan de sauvetage de 124,5 millions $ annoncé le mois dernier et les 36,8 millions $ qui ont été dépensés pour garder l'usine dans un état de fonctionnement minimal.

M. Dexter a indiqué dans un communiqué que le gouvernement travaille «depuis un an pour que la papeterie reprennent ses activités», non pas parce que cette cause était populaire, mais bien parce que «c'était la bonne chose à faire».

En fin de journée vendredi, Pacific West Commercial avait déclaré qu'une réglementation fiscale annoncée plus tôt ce mois-ci par l'Agence du Revenu du Canada rendait impossible la viabilité de la papeterie de Point Tupper, en Nouvelle-Écosse.

M. Dexter a cependant indiqué samedi que le gouvernement et l'entreprise avaient repris les négociations en soirée vendredi, et qu'ils étaient finalement parvenus à une entente révisée.

Le gouvernement néodémocrate de la Nouvelle-Écosse a fait du maintien de cette usine une priorité. La région de Halifax a obtenu du gouvernement fédéral un contrat de construction navale de 25 millions $, et M. Dexter espère observer des retombées économiques dans les secteurs ruraux de la Nouvelle-Écosse.

La papeterie a fermé ses portes en septembre 2011, causant la mise à pied de 600 personnes et affectant près de 400 contracteurs du domaine forestier.

PLUS:pc